Dans mon jardin…

Pour traiter le thème de cinquième « L’homme maître de la nature » et sachant que tout le monde n’a pas de jardin où trois graines poussent pour notre plaisir visuel et notre santé… les élèves encore prêts à travailler en écriture,

( Anouk, Meïssa, Louane L, Elsa, Pauline L., Orane, Maïa, Salomé, Coralie, Cloé, Jérémy, Baptiste, Pauline F, Rémi, Sacha, Rayan L., Lilian, Rayan N, Anaïa, Claire, Manon, Mateo, Genaro, Kévin, Tom, Louanne LP, Elisa, Mélissa, Milénia, Maélia, Arthur… et tous ceux qui ont pris la parole peu ou prou pour réaliser cette composition commune des deux classes, comme Ylan, ou même Valentin,Othman, Thomas, Enzo, Corentin, Kaïs B., Théo…

Ce sont les derniers élèves de Cinquième de ma carrière d’enseignante à qui je souhaite le futur le plus heureux qui soit. )

ont d’abord composé des champs lexicaux correspondant aux cinq sens (à lire à la fin de cet article )… pour planter le décor puis ont laissé voler leur imaginaire, ont ouvert leurs dictionnaires (CNRTL et CRISCO) pour réaliser des HARMONIES IMITATIVES des images proposées (= des allitérations et assonances) pour créer un JARDIN IMAGINAIRE…

Objectif : ECRITURE

Compétences : EMPLOYER un vocabulaire varié produit par une recherche répondant à un thème dans un texte de chanson (c’est-à-dire en fonction d’un rythme reproduit, donc en tenant compte des pieds des vers rédigés).

Le message de cet écrit est onirique  : « Viens marcher dans mon jardin, voir et sentir un feu d’artifice de perceptions… »

  • Le message principal : Viens percevoir des notes tactiles; pour le sens du toucher : il faut trouver des plantes ou des éléments qui favorisent ces perceptions
  • Le goût : un espace potager
  • La vue : les divers coloris des plantes et des matériaux
  • l’ouïe : des arbres ont des feuilles plus propices à produire du bruit avec le vent, des carillons, des sculpture avec des roues, l’eau et ses habitants, les oiseaux et leurs chants…
  • l’odorat : les fleurs, certaines plantes et surtout pas la pollution…Il fallait tout d’abord répondre aux deux consignes, en travaillant en groupes de 4 élèves :
  • 1: Où situer le jardin (à la mer, à la montagne…?)
  • 2 Se répartir les 5 sens et inscrire 5 éléments de base mettant en œuvre le sens en question dans un tableau récapitulatif . (16 juin suite)

Les odeurs enivrent l’heure dans ce bonheur de voir des fleurs

Perçois la voix d’oiseaux , chantant, zinzinulant

Vois leur duvet velours s’envolant dans le vent virevoltant

Dans mon jardin, dans mon jardin

Admirons la rosée satinée

En matinée

Savourons la chair de la pastèque

Goûte aux fruits secs

Dans mon jardin, dans mon jardin

Mangeons fraises sucrées, dégustons melons frais

Admirons notre verger pour voir pousser des arbres fruitiers

Ecoute en gouttes d’eau, le son cristallin du flot

Trempe tes doigts dans le ruisseau le courant fuit près des roseaux

Dans mon jardin, dans mon jardin

Admirons la rosée satinée

En matinée

Savourons la chair de la pastèque

Goûte aux fruits secs

Dans mon jardin, dans mon jardin

Le silence glacé d’un soir givré d’hiver

Fige les senteurs légères de perce-neige parant l’ère

Les coloris pâles réchauffés au printemps

Vont éclore en un festival de couleurs comme tous les ans

(ou Les teintes grisées / hivernales se réchauffent au printemps)

Souvent nous avons dû réécrire plusieurs fois la même ligne… et nous n’avons pas encore de mélodie, de musique mais un rythme porteur…

Voici les recherches de champs lexicaux pour planter la pensée et pouvoir créer ensuite des vers expressifs :

Recherche du champ lexical de l’odorat :

VerbesnomsAdjectifs
Sentir embaumer exhaler humer odorer respirer fleurer parfumer sentir bonParfum odeur arôme aromate baume bouquet effluve exhalaison fragranceAgréable fruité fleuri voluptueux enivrant odorant (odoriférant) capiteux grisant troublant charmant séduisant

Champ lexical du toucher :

VerbesnomsAdjectifs
frôler toucher / saisir / ramasser caresser chatouiller planter / gratter effleurer embrasser / s’appuyer sur s’accrocher à  Plume peluche gravier / sable écorce / matière / objet terre / pigne / aiguille / bogue feuille / corolle / tige / baie / pétale herbe / gazon, mousse pavement des chemins / bordure air / eau chaleur / fraîcheur insectesDoux / satiné piquant urticant / écailleux rugueux / rèche / granuleux soyeux, velouté crêpu âpre / rapeux collant lisse / plat / bombé

champ lexical de la vue :

VerbesnomsAdjectifs
Voir / regarder /distinguer /apercevoir / repérer admirer dissimuler / cacher éblouir visualiser contempler observer, guetter, aveugler    Coloris / couleur / nuance/ teinte/ forme / espace / disposition / organisation/ structuration des volumes / roseaux / plantations / pousse naturelle taille/ rosée/ gouttelettes jets d’eau en arabesques citrouille / courge/ aubergine/ courgette/ coloquintes    Brillant / éclatant / lumineux/rayonnant/ éblouissant/ flamboyant / resplendissant transparent / trouble / flou / translucide vif / fulgurant / luisant parsemé / visuel/ fantomatique / mystérieux sombre / ténébreux florissant / fleuri pastel/ statique / mouvant / vivant

champ lexical du Goût :

VerbesnomsAdjectifs
manger goûter / déguster / savourer/ se délecter / se repaître de avaler/ sucer/ sirotter/ engloutir/ gober/ dévorer/ se régaler de/ croquer /Fruits : litchi/ cassis / citron/ orange/ fruits de la passion/mangue / kiwi, pomme/ poire… saveur / douceur / amertume goût/ légumes : tomate, carotte, artichaut/ concombre, salade, céleri, menthe, basilic, thym, brin d’herbe, pissenlit, champignonGoûteux, gourmand, savoureux appétissant, délectable, délicieux exquis, onctueux, moëlleux suave / croustillant/ fondant féculent, granuleux, pâteux, homogène, acide, sucré, amer, salé, poivré, mentholé… sapide et insipide , rance, douceâtre, âpre

champ lexical de l’Ouïe :

VerbesnomsAdjectifs
Entendre , écouter, ouïr, oyez ! Prêter l’oreille à, percevoir, zinzinuler murmurer siffler, chanter, crier !  Chant, harmonie, son voix, piaillement , dissonance bruit, sifflement, grincement brâme, mélodie craquement, battement, brassement, gazouillis, pépiement, résonnances, aboiement, cacophonie, brouhaha, tumulte SILENCEApaisant, sonore pétillant cristallin aigu, grave, pianissimo, fortissimo lentement, doucement, chantant, musical, mélodique, harmonieux
Publié dans En 5ème | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Révisions…

Qui sont-ce?

Publié dans Culture, Niveaux scolaires | Tagué , | Laisser un commentaire

Pour apprendre le coréen…

Sur la chaîne Youtube TV PARISIANG on peut prendre des cours de langue :

Bien sûr ce jeune homme place des produits pour tirer profit de sa chaîne mais comme je ne le connais pas et que je ne tire, moi, aucun profit de ce fait… veuillez ne pas me le reprocher et passer les annonces!

Se prsenter en coréen :

Les particules de mise en valeur du sujet (attention Parisiang dit 1 gros mot français et une faute « c’est moi qui a » au lieu que « qui ai »… mais il est trop gentil de nous offrir toute cette science quand même :

Les animaux :

Les autres consonnes:

Publié dans Culture | Tagué , , | 3 commentaires

Bonne fête, Maman!

Inspirée de la scène V1 du Bourgeois Gentilhomme de Molière, la dernière rédaction de l’année scolaire pour mes élèves de 5ème était celle-ci:

Sujet recopié sans faute et dans une belle écriture par Anouk

La forme, qui devait présenter les codes du genre théâtral, a dans l’ensemble été bien respectée par une majorité d’élèves… Alors je suis ravie, en tant que Maman, de pouvoir présenter les excellents devoirs suivants (quel que soit le jugement à porter sur le contenu des répliques faites par des enfants du XXIème siècle… J’imaginais une soirée à l’Opéra ou un grand bal officiel et nous avons finalement des soirées plus modestes et des mamans… comme moi! )

par Orane
par Meïssa
par Maïa
par Coralie
par Anouk

Toutes ces copies me paraissent mériter un 10 sur 10 alors que leur rédactrice savait, en la rédigeant, qu’elle travaillait certainement pour la beauté de l’art , ayant déjà obtenu une bonne note au devoir de Journal de Lecture (la rédaction doit rattraper les zéros de ceux qui ne travaillent qu’en classe!).

Bravo les filles!!!!!!!!!!!! Et merci!!!!!!!!!!!!

Publié dans En 5ème | Tagué , , | Laisser un commentaire

Mésaventure ou bêtise… ?

En me rendant sur un blog qui a apprécié (liked) l’un de mes articles…

(Astradie, pour « ne pas le nommer » et il est très très étonnant que ce blog ait , le 17 mai , disparu un long moment de « la blogsphère » au moment où je mettais moi-même cet article à jour!??? )

et me promenant dans plusieurs articles… je découvre une devise que j’apprécie (« Liberté, respect, force »), une présentation minimale du webmestre (bien qu’on ignore sa tranche d’âge et sa fonction sociale) et des photographies intéressantes.. et des dessins qui me ravissent bien qu’ils soient réalisés par ordinateur… Un tout agréable et plaisant.

« Je like à tout va!  » (traduction française: j’indique au bas de chaque article ou photographie trouvée que j’apprécie son contenu)

Et je m’abonne même, après avoir écrit des commentaires élogieux… (donc aujourd’hui 17 mai… je me suis crue abonnée… au vent qui passe ! Et il faut remarquer que, durant toute la journée du 16 mai, des notifications issues de ce blog n’ont pas cessé de me parvenir sans aucune réponse à mes commentaires… comme je n’ai rien réécrit en me contentant de regarder ces ajouts de photographies, certes bien mignonnes, ou ces dessins par ordinateur très répétitifs, plutôt copiés sur « du Mondrian » et plus du tout originaux comme ceux que j’avais appréciés auparavant…

j’ai bien cru qu’il s’agissait d’un hameçonnage… Pourtant de nombreux internautes avaient apprécié tel ou tel article… Nous étions-nous tous laissé berner? Finalement, Il semblerait que non, puisque le blog est réapparu… Feuilleton à suivre dans la prochaine mise à jour de cet article!)

Et soudain… au moment où je m’en allais… patatras! C’est la nuit!

Photo by James Wheeler on Pexels.com

J’ai cliqué dans Images drôles et je n’ai plus souri car je suis tombée sur des photographies de corrida. Comment peut-on estimer « drôle » la souffrance des animaux?

« drôle » est-il pris au sens de « bizarre »… non visiblement…

Alors que faire? Nier tous les bons moments précédents? Me reprocher ma bêtise, mon empressement, mon manque de lecture, ma spontanéité…?

Finalement mon choix se porte sur… écrire un article à ce propos!

Cet acte me paraît être la meilleure action à réaliser car je ne retirerai pas mon intérêt, ma sympathie à quelqu’un parce qu’il a dérapé selon mes propres principes… Je lui manifeste le respect dû à autrui même si cette personne pense autrement que moi… et j’irai lui expliquer ultérieurement ma pensée en espérant la persuader ou trouver un terrain d’entente.

Voilà le comportement que j’estime responsable.

QUID DE VERBIS MEI DICIS ? (qu’en dis-tu?)

Publié dans Culture, dessinateurs | Tagué , , , , , | 2 commentaires

Autre exemple de JDL des 5ème : (étape3 ) lecture n°6 page 14

           Pour début mai, Les élèves doivent réaliser deux fiches de lecture sur le modèle imposé (Rappel: a) quelques lignes d’autobiographie et bibliographie concernant l’auteur b) pas plus de 6 lignes de résumé du roman, lequel contient la fin de l’histoire, c) l’indication des thèmes du roman, d) la copie sans faute d’un extrait représentatif n’excédant pas 6 lignes e) la mise en évidence du champ lexical dominant cet extrait et à partir d’un mot de ce champ lexical, le réseau de mots lexical/la famille lexicale de ce mot, dont son étymologie et son radical).

            La première fiche de présentation correspond au livre qui a été distribué à l’élève ou au Faucon déniché pour les lecteurs qui ont des difficultés ou les élèves absents lors de la distribution ; la deuxième fiche de présentation est celle d’un roman relevant de la catégorie « lecture de jeunesse » qu’ils choisiront eux-mêmes en s’assurant que cette lecture soit digne d’être présentée aux autres collégiens. Les mangas ne sont pas conseillés d’une part parce qu’ils réclament, pour copier les visuels, des autorisations que nous ne pouvons pas acquérir, d’autre part parce que leur vocabulaire est souvent pauvre et leur intrigue violente… mais si un parent a offert des œuvres du niveau de celles que nous avions lues au club lecture les années passées (cf les articles de ce blog), pourquoi pas.

            La « lecture de jeunesse » que je présente en page 14 concerne le thème de l’apparence physique et la chirurgie esthétique, comme dans le drama My ID Gangnam Beauty mais dans une dystopie (= Société imaginaire régie par un pouvoir totalitaire ou une idéologie néfaste, telle que la conçoit un auteur donné), un roman de Science Fiction.

Publié dans En 5ème | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Autre exemple de JDL de 5ème : (étape3 ) lecture n° 5 page 13

            Voici la page 5 concernant le travail de vocabulaire réclamé à partir des romans distribués la semaine 32 (Un coeur au creux de la vague d’Hortense Cortex, soit Le diable et son valet d’Anthony Horowitz, soit Le faucon déniché de J.C. Noguès,) celle qui présente le roman d’Horowitz dans laquelle j’ai grisé les paragraphes que les élèves doivent rédiger eux-mêmes:

a) Les éléments biographiques et bibliographiques concernant l’auteur

b) Le résumé en six lignes au maximum

c) Les thèmes de ce récit

d) L’extrait représentatif du contenu de cette lecture (qui ne doit pas excéder 6 lignes)

e) (Le ou ) les champs lexicaux contenus dans le passage recopié ainsi que le mot qui nous amène à étudier sa famille lexicale / son réseau lexical (= l’étymologie avec le radical et les mots produits par préfixation ou suffixation, comme par composition).

            Est-il vraiment nécessaire de préciser que les élèves ne devront recopier aucun de mes mots (ni l’extrait , ni les champs lexicaux, ni les réseaux lexicaux… rien que j’aie déjà écrit!) Ils doivent réaliser leur propre travail d’exploitation de lecture!

            Et comme les élèves doivent réaliser un brouillon avant de rédiger leur devoir; voici mon propre brouillon concernant les pages 13 et 14, montré pour insister sur l’idée que même les enseignants se corrigent, bien évidemment.

Publié dans En 5ème | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Le JDL des 5ème, étape 3 lecture n° 4 (page 12)

Les élèves doivent, pour le début du mois de mai 2021, lire :

soit Un coeur au creux de la vague d’Hortense Cortex,

soit Le diable et son valet d’Anthony Horowitz,

soit Le faucon déniché de J.C. Noguès (pour les élèves dyslexiques et ceux qui étaient absents lors de la distribution des livres en semaine 32), en prenant des notes pour retenir le nom des personnages et les faits principaux… Puis :

            Sur le Journal De Lecture (JDL), ils doivent écrire quelques mots pour présenter l’auteur et indiquer les thèmes du roman, résumer (entièrement ! fin comprise) en six lignes manuscrites au maximum puis choisir un passage représentatif à recopier (court) et y élire un mot qui corresponde à un thème du roman afin de réaliser un diagramme de sa famille lexicale / série lexicale. Il va donc falloir repérer le champ lexical dominant du passage recopié, souligner le mot choisi et chercher dans le dictionnaire les mots formés sur le même radical. Si vous utilisez le Robert vous pouvez y trouver des familles de mots complètes dans les encadrés du tome des noms communs. Les dates indiquent l’entrée du mot dans la langue française. Plus personne ne devra donc choisir la famille que j’ai choisie. (Pas d’image à prendre sur Internet cette fois-ci… Que des mots et des couleurs!)

            Voici ma page 12 en exemple avec des passages grisés pour cacher les éléments que les élèves concernés par ce roman pourront composer par eux-mêmes dans leur propre devoir.

Publié dans En 5ème | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Vacances d’avril 2021

.      Après avoir récupéré des horaires libérés des contraintes et quelques moments de solitude nécessaires pour lire et rêver… dessiner et peindre sont mes activités d’élection, quand je suis en vacances. J’ai remisé mon cartable au fond du placard du bureau et ouvert Youtube pour y apprendre quelques techniques afin de réaliser des travaux d’aquarelle… Eh bien… ce n’est pas gagné d’avance! S’exercer encore et encore est indispensable… mais avec passion.

.      Il s’agit de mon second « barbouillage pensé » (car je ne peux pas parler « d’oeuvres » n’étant pas un peintre digne de ce nom). Une tentative précédente m’avait bien occupé l’esprit, (une peinture que j’ai offerte à une amie en suppléant mes défauts par mes symboles et la conception d’ensemble… et surtout en l’accompagnant avec des mots venus de mon âme pour ne pas trop la décevoir)…

.      J’espérais parvenir à tirer les enseignements de cette première étape… mais l’art est très difficile et je me débrouille mieux en peinture à l’huile! Alors pourquoi m’obstiner… parce que j’ai regardé Saimdang memoir of colors , un drama coréen magnifique au sujet de peintres du Passé. Les oeuvres des peintres orientaux m’inspirent une immense admiration! Comme je le répète quotidiennement : essayer est méritoire.

.      Voici les différentes étapes de mon « travail de vacances », dont la finalité est de me permettre de me délasser, me changer d’activité, me faire imaginer et réaliser… créer.

étape1
étape 1 : j’ai placé des morceaux de scotch violet pour conserver les espaces blancs. Je n’ai pas de « gomme arabique » pour me permettre de les réserver.
étape2
étape 2 : le ciel est fini… selon moi! J’ai utilisé papier et coton tige, ainsi que mes doigts! pour le rendre cotonneux dans les nuées…
étape3
étape 3 : je n’ai toujours pas trouvé dans quelle couleur je veux habiller la femme du second plan… Il convient de ré-éclaircir les pans du kimono orangé et de travailler le rouge de droite… Je ne sais toujours pas produire du violet et du rose dignes de leur nom…

.      En ce 11 avril, j’en étais là. Le travail est toujours loin d’être fini et je reviendrai le placer ici… au fur et à mesure de son avancée vers un stade final qui me satisfasse. D’autant que je viens juste de réaliser mon énormissime erreur: d’où vient la lumière? De la droite… alors il faut assombrir les côtés qui sont à gauche… et aussi: pourquoi ces sommets tous pointus au fond? L’un d’eux va être raboté! (question qui vient de m’agiter l’esprit : pourquoi donc « rabotter » avait-il 2 t en 1409 et n’en avait plus qu’un en 1765 et depuis lors? Je n’ai pas trouvé la réponse… Si quelqu’un la déniche avant moi… est-ce pour distinguer le rabot de la botte, hypothèse que j’avance…. J’enquête…).

.      La perspective de mon travail de peinture, aux dimensions A4, est toujours à rectifier (il faut foncer les masses situées à l’arrière et éclaircir l’avant… Et cette fois encore… tout est trop foncé! Il me faudra un troisième dessin pour espérer progresser sur ce plan ! Un maximum de défauts… si quelqu’un passant par là a un commentaire qui m’éclaire… qu’il ou qu’elle ne se gêne pas!

.      C’est mon « travail » de vacances pour me libérer des travaux d’enseignement et m’occuper enfin de ce que j’aime le plus réaliser… avec l’écriture et la lecture!

     Les vacances d’avril se sont terminées et je n’ai pas réussi à trouver le temps de poursuivre mon activité de peinture… une semaine de cours en distanciel m’en a empêchée aussi et là je viens de tomber sur un site merveilleux qui me donne une évidente leçon d’humilité! DSaquarelle, le site de DAISY STOQUART. Une déesse de l’aquarelle! Voilà ce que c’est que l’aquarelle!

Bon ben je vais bien trouver un moment pour finir cette seconde tentative et je réessaierai encore et encore! Il me faut épurer, résumer à l’esquisse, au geste pur!

J’écrivais ces mots en avril…Nous voici en mai et j’ai progressé dans mon ouvrage… Je ne peux pas encore affirmer que ce soit terminé mais l’adjonction d’une route m’a permis de mettre de la profondeur dans le paysage et de la cohérence dans le tout… Les visages sont vraiment très petits pour mon vieux regard et mes mains tremblantes (j’exagère un peu!) Il se pourrait que je m’arrête là…

Publié dans dessinateurs | Tagué , , | Laisser un commentaire

Fichier 35bêtaen5ème2021_04_29

  Supports :  scène III14, III15, III16 du Bourgeois gentilhomme de Molière

Objectifs : Langue (lecture du dictionnaire, emploi du vocabulaire , orthographe, grammaire, conjugaison)

☻A)  SCÈNE III14
MONSIEUR JOURDAIN, LAQUAIS.


MONSIEUR JOURDAIN.— Que diable est-ce là! Ils n’ont rien que les grands seigneurs à me reprocher; et moi, je ne vois rien de si beau, que de hanter les grands seigneurs; il n’y a qu’honneur et que civilité avec eux, et je voudrais qu’il m’eût coûté deux doigts de la main, et être né comte ou marquis.
LAQUAIS.— Monsieur, voici Monsieur le Comte, et une dame qu’il mène par la main.
MONSIEUR JOURDAIN.— Hé mon Dieu, j’ai quelques ordres à donner. Dis-leur que je vais venir ici tout à l’heure.

Questions :  Dans cette scène de transition…

  1.  Comment comprenez-vous l’expression « je ne vois rien de si beau que de hanter les grands seigneurs » ?
  2.  Allez lire la définition dans le dictionnaire CNRTL (https://www.cnrtl.fr/definition/hanter ) et dites
  3. à quelle date ce mot est-il entré dans la langue française ?
  4. Quelle est son étymologie (= à partir de quel radical il a été formé) ? (copiez-collez la partie de l’article du CNRTL en restituant les lettres des mots abrégés.)
  5. si M. Jourdain l’emploie au sens premier ou second ?
  6. Copiez-collez l’autre sens de ce verbe et dites d’où provient  cet autre sens de ce mot ?

3) Quelle situation extrême M. Jourdain accepterait-il pour être né noble et qu’en pensez-vous ?

☻B) Début de la scène III15

DORIMÈNE, DORANTE, LAQUAIS.
LAQUAIS.— Monsieur dit comme cela, qu’il va venir ici tout à l’heure.
DORANTE.— Voilà qui est bien.
DORIMÈNE.— Je ne sais pas, Dorante; je fais encore ici une étrange démarche, de me laisser amener par vous dans une maison où je ne connais personne.
DORANTE.— Quel lieu voulez-vous donc, Madame, que mon amour choisisse pour vous régaler, puisque pour fuir l’éclat, vous ne voulez ni votre maison, ni la mienne?
DORIMÈNE.— Mais vous ne dites pas que je m’engage insensiblement chaque jour à recevoir de trop grands témoignages de votre passion? J’ai beau me défendre des choses, vous fatiguez ma résistance, et vous avez une civile opiniâtreté qui me fait venir doucement à tout ce qu’il vous plaît. Les visites fréquentes ont commencé; les déclarations sont venues ensuite, qui après elles ont traîné les sérénades et les cadeaux, que les présents ont suivis. Je me suis opposée à tout cela, mais vous ne vous rebutez point, et pied à pied vous gagnez mes résolutions. Pour moi je ne puis plus répondre de rien, et je crois qu’à la fin vous me ferez venir au mariage dont je
me suis tant éloignée

  • Dorimène est-elle informée de l’amour de M. Jourdain pour elle ?   (Ne commencez pas votre réponse par oui ou non ! Justifiez-la par le texte)?
  • De quel type de  relation entre Dorimène et Dorante leurs propos nous informent-ils ?(citez un champ lexical, dont vous indiquerez le mot principal, comme preuve).

C) Deuxième extrait de la scène III15 

DORANTE.— Ma foi, Madame, vous y devriez déjà être. Vous êtes veuve, et ne dépendez que de vous. Je suis maître de moi, et vous aime plus que ma vie. À quoi tient-il que dès aujourd’hui vous ne fassiez tout mon bonheur?
DORIMÈNE.— Mon Dieu, Dorante, il faut des deux parts bien des qualités pour vivre heureusement ensemble; et les deux plus raisonnables personnes du monde, ont souvent peine à composer une union dont ils soient satisfaits.
DORANTE.— Vous vous moquez, Madame, de vous y figurer tant de difficultés; et l’expérience que vous avez faite, ne conclut rien pour tous les autres.
DORIMÈNE.— Enfin j’en reviens toujours là. Les dépenses que je vous vois faire pour moi, m’inquiètent par deux raisons; l’une, qu’elles m’engagent plus que je ne voudrais; et l’autre, que je suis sûre, sans vous déplaire, que vous ne les faites point, que vous ne vous incommodiez; et je ne veux point cela.
DORANTE.— Ah, Madame, ce sont des bagatelles, et ce n’est pas par là…
DORIMÈNE.— Je sais ce que je dis; et entre autres le diamant que vous m’avez forcée à prendre, est d’un prix…
DORANTE.— Eh, Madame, de grâce, ne faites point tant valoir une chose que mon amour trouve indigne de vous; et souffrez… Voici le maître du logis

  • [conjugaison] A quel temps et mode sont les formes verbales en rouge soulignées ? Conjuguez le verbe être entièrement au présent de ce mode puis le verbe avoir. (faites un tableau en deux cases). 
  • [conjugaison] A quel temps et mode sont les formes verbales en bleu soulignées ? Conjuguez-les en entier.
  • Que pouvez-vous remarquer pour l’orthographe de l’adjectif « sûr/sûre » par rapport à son homonyme grammatical la préposition « sur » ? Qu’en est-il pour le participe passé du verbe devoir et de la préposition « sur », son homonyme grammatical?  Composez des phrases pour montrer ces emplois différents.

☻D) la scène III16

Lisez cette scène dans le .pdf  fourni (= le texte de la pièce téléchargé sur le site toutMolière.com )puis répondez aux questions suivantes :

  • Comment se comporte M. Jourdain en citant quelques mots du texte.
  • Pourquoi ai-je groupé l’étude de ces 3 scènes de la fin de l’acte III
Publié dans En 5ème | Tagué , , , , | Laisser un commentaire