15 octobre : « former à l’esprit critique »

                Pendant des années, lorsqu’un élève a pris la parole en cours, j’ai entendu, comme préalable à toute intervention orale d’un adolescent, ces premiers mots : « MAIS madame… ».

                Par définition, la parole se présentait comme une objection et j’ai eu toutes les peines du monde à obtenir que d’abord ils acceptent de considérer mon point de vue puisque j’étais là pour leur apporter un savoir, avant de le critiquer, ce qui ne signifie pas que j’aie refusé de les écouter car j’ai toujours recherché, dans le même temps, l’exercice de leur esprit critique en étudiant et intégrant leur point de vue afin de faire progresser le cours. Mon objectif premier fut de m’acharner à identifier les raisons pour lesquelles un tel ne comprenait pas telle ou telle étape. Je n’ai pas cessé de reformuler le cours.

                Sur le site national EDUSCOL, en ce jour où nous devons nous souvenir des actes horribles perpétrés par des individus persuadés de devoir combattre les autres afin de leur imposer leur pensée, nous lisons ce qu’est l’éducation à l’esprit critique :

EDUSCOL PAGE « esprit critique »

                Comme le dessin est la façon de s’exprimer la plus compréhensible pour de jeunes personnes, il me semble qu’il convient de rappeler qu’avec une même forme de base (l’être pensant) on peut produire les dessins les plus divers qui soient. Comme on le perçoit dans l’exemple ci-contre, auquel il faudrait ajouter un bonhomme humain… Ensuite on expliquerait que toutes ces représentations ont une même raison d’être acceptées: elles expriment la diversité du Vivant en matérialisant sa richesse.

         Il s’agit donc de parler ici de tolérance, de pacifisme, de vie multiculturelle en choisissant le partage de la pluralité des connaissances, dans une réflexion raisonnée, un débat constructif sans but polémique, une recherche constante du progrès nécessaire à l’humanité.

                Voilà mon humble contribution pour participer, même de loin, à la réflexion initiée en ce jour au sujet des actes commis contre les enseignants et pour que cesse la barbarie.

        Ayant aperçu tout à l’heure une publicité de l’hébergeur WordPress faisant suite à mon article qui pourrait heurter les lecteurs par son caractère polémique, je rappelle que je ne prends aucune part à ces encarts publicitaire qui ne me concernent en rien. Ils relèvent des inconvénients dus au caractère gratuit de cette plateforme. Je n’en suis pas responsable.

Publié dans Culture | Tagué , | Laisser un commentaire

Lecture d’un extrait du [Géant égoïste]

            La dernière mission accomplie dans mon établissement scolaire fut d’écouter lire les élèves de 6ème pour le test de fluence. Comme chacun peut le lire sur Eduscol, (https://eduscol.education.fr/2304/evaluations-de-debut-de-sixieme ) il s’agissait d’un texte extrait du Géant égoïste d’Oscar Wilde ( Dans le titre de cet article je n’ai pas la possibilité de mettre ce titre en italiques, comme il se doit quand on écrit à l’ordinateur. J’ai donc choisi de mettre le titre entre crochets).

Par Crane, Walter, 1845-1915 — Scan of copy held at Brigham Young University, downloaded from https://archive.org/details/happyprinceother02wild (jp2 zip file), Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=44534564

            Je tiens à remercier tous les élèves à qui j’ai parlé dans le cadre de cette mission car ils ont tous été d’une remarquable politesse et m’ont offert toute leur attention pendant les instants où je leur ai réexpliqué les consignes (les explications avaient été clairement fournies par mes collègues mais le déroulement de l’épreuve était codifié; je devais donc dire des mots précis avant d’appuyer sur le chronomètre) .

            Je suis en effet touchée par leur bonne volonté, leur confiance (lorsqu’ils avaient un peu d’appréhension) et leur correction. Il est important d’insister sur ces points qui me permettent de quitter le métier en oubliant les excès d’adolescents plus grands qui m’ont blessée au cours des années passées.

            Le test , qui consistait à lire le plus grand nombre de mots en 60 secondes, sans respecter l’intonation mais en tenant compte de la ponctuation, visait à établir un instantané de leurs besoins en lecture orale. Je pense qu’il ne convient pas d’y accorder plus d’importance que cela. Si l’élève l’avait réalisé une deuxième fois, son score aurait été grandement amélioré. Moi-même j’avais, lorsque j’ai lu les consignes au préalable, mis 55 secondes pour lire « vite et bien » les 206 mots puis 50 secondes la seconde fois. Mon fils, qui a 34 ans, l’a lu en 44 secondes. Un élève de sixième fait en moyenne (selon les consignes de passation) 120 mots à la minute.

            Sur l’ensemble des élèves, une dizaine d’entre eux seulement (sur environ 120) se sont approchés de la fin et une élève a effectué la lecture en moins de soixante secondes (58).

            Les fautes les plus fréquentes ont été de confondre les « pêcheurs » avec les « pêchers », de mal lire « floraison » en « *floraisson » , de ne pas connaître les Cornouailles et de lire l’article défini contracté « des » au lieu de la préposition « de » .

            Certains ont transformé le temps des verbes du texte en un présent ou un passé simple.

            D’autres ont lu « douche » au lieu de « douce herbe verte ». « ça et là » a posé un problème à plusieurs élèves dont quelques uns ont réussi à le lire finalement. Parfois des négations ont été introduites dans la formule « il y avait ». Pour d’autres des conjonctions de coordination ont été sautées. A chacun j’ai indiqué ses erreurs et conseillé de bien écouter les cours de mes collègues.

            Disons en conclusion que si l’élève a réalisé un score très inférieur à 120, c’est qu’il a besoin de travailler plus régulièrement que d’autres mais il ressort de cet exercice l’idée que tous doivent lire le plus régulièrement possible et s’entraîner à réaliser une lecture orale aussi.

            C’est tout… ce n’est pas rien… mais pas plus que cela!

Publié dans Culture, Lectures | Tagué , , | Laisser un commentaire

Qui prête à rire… peut être profond :

Il existe un prix Nobel parodique…

qui récompense dix travaux de recherches par an dont le caractère est d’abord loufoque, désopilant puis dont le contenu pousse à réfléchir, comme vous pouvez le lire sur le site officiel de ce prix :

Ig NOBEL

« The Ig Nobel Prizes honor achievements that make people LAUGH, then THINK. The prizes are intended to celebrate the unusual, honor the imaginative — and spur people’s interest in science, medicine, and technology. »

La page dédiée de Wikipedia nous donne plus d’explications et de liens en français pour apprécier cette idée d’un ridicule qui devient l’occasion de réfléchir…

comme à l’entrée d’une caverne… pensons à l’allégorie de Platon… !

Ainsi Andre Geim qui avait été distingué par ce prix Ig Nobel en 2010 pour des recherches sur… la lévitation d’une grenouille… a reçu le prix Nobel de physique pour ses travaux sur les graphènes, la même année, comme on peut le lire dans l’article du Monde du 05 octobre 2010, concernant le prix décerné aux chercheurs russes Andre Geim et Konstantin Novoselov.

Ce ne sont donc pas des chercheurs ou personnalités à mépriser parce qu’ils ont eu des idées qui nous paraissent incongrues et dont le thème nous fait sourire ou rire au premier abord.

La liste des vainqueurs est à lire en français ici.

Le 09 septembre 2021 ont été distingués par le prix Ig Nobel les chercheurs suivants:

  • Biologie : Susanne Schötz pour avoir analysé les variations de ronronnements, gazouillis, sifflements, hurlements, grognements, miaulements et autres modes de communication entre chat et humain.
  • Écologie : Leila Satari, Alba Guillén, Àngela Vidal-Verdú et Manuel Porcar, pour avoir utilisé l’analyse génétique pour identifier les différentes espèces de bactéries qui résident dans les chewing-gum jetées sur les trottoirs de divers pays.
  • Chimie : Jörg Wicker, Nicolas Krauter, Bettina Derstroff, Christof Stönner, Efstratios Bourtsoukidis, Achim Edtbauer, Jochen Wulf, Thomas Klüpfel, Stefan Kramer et Jonathan Williams, pour avoir analysé l’air intérieur des salles de cinéma, afin de tester si les odeurs produites par un public indiquent de manière fiable les niveaux de violence, de sexe, de comportement antisocial, de consommation de drogue et de langage grossier dans le film que le public regarde.
  • Économie: Pavlo Blavatskyy, pour avoir découvert que l’obésité des politiciens d’un pays peut être un bon indicateur de la corruption de ce pays.
  • Médecine : Olcay Cem Bulut, Dare Oladokun, Burkard Lippert et Ralph Hohenberger, pour avoir démontré que les orgasmes sexuels peuvent être aussi efficaces que les médicaments décongestionnants pour améliorer la respiration nasale.
  • Paix : Ethan Beseris, Steven Naleway et David Carrier, pour avoir testé l’hypothèse selon laquelle les humains ont fait évoluer leur barbe pour se protéger des coups de poing au visage.
  • Physique : Alessandro Corbetta, Jasper Meeusen, Chung-min Lee, Roberto Benzi et Federico Toschi, pour avoir mené des expériences pour comprendre pourquoi les piétons n’entrent pas constamment en collision avec d’autres piétons.
  • Cinétique : Hisashi Murakami, Claudio Feliciani, Yuta Nishiyama et Katsuhiro Nishinari, pour avoir mené des expériences pour comprendre pourquoi les piétons entrent parfois en collision avec d’autres piétons.
  • Entomologie : John Mulrennan, Jr., Roger Grothaus, Charles Hammond et Jay Lamdin, pour leur étude de recherche : « Une nouvelle méthode de contrôle des cafards sur les sous – marins ».
  • Transport : Robin Radcliffe, Mark Jago, Peter Morkel, Estelle Morkel, Pierre du Preez, Piet Beytell, Birgit Kotting, Bakker Manuel, Jan Hendrik du Preez, Michele Miller, Julia Felippe, Stephen Parry et Robin Gleed, pour avoir déterminé par expérience s’il est plus sûr de transporter un rhinocéros en vol la tête en bas.

Convenons qu’il fallait… penser à ces questions-là! Peut-être est-ce pour les travaux des entomologistes cités que l’Australie ne veut plus ces jours-ci de nos sous-marins…??? Personnellement je lirais volontiers les travaux concernant les chats… Sachant que j’ai souvent paru ridicule et que mes propos ont été jugés risibles par mes élèves du temps passé… j’espère que je les ai, malgré tout, poussés à réfléchir!

Publié dans Culture | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Rentrée 2021:

Désormais j’appartiens de nouveau à la catégorie des parents d’élèves… et plus précisément à celle des.. grands-parents d’élèves!

Me voici satisfaite de savoir que ma petite-fille a effectué une rentrée agréable en… maternelle, moyenne section! (mes centres d’intérêt « redoublent » avec plaisir!)

Souhaitons que ce soit aussi le cas pour une majorité d’élèves heureux de retrouver le chemin de l’école, de préparer un cartable la veille au soir, de suivre un rythme positif, de rencontrer des camarades et d’apprendre volontiers.

Dans ce blog je m’intéresserai donc à l’évolution d’un enfant (ma toute petite), en espérant être utile à d’autres grands-parents qui redécouvrent ces étapes comme moi (j’avais tout oublié de la petite enfance alors que j’ai vécu ces étapes deux fois avec mes enfants… dans un passé trop lointain maintenant) ou donner des idées à un lecteur occasionnel en quête de nouvelles activités à proposer aux enfants.

Publié dans Autres | Tagué , , | Laisser un commentaire

Les liens utiles

Voici des liens bien utiles pour travailler et pour s’amuser:

Ces liens vers d’autres sites, privés ou officiels, français ou étrangers, sont proposés mais n’engagent en aucun cas la responsabilité de l’éditeur de ce site ni celle de l’hébergeur quant à leur contenu et ne visent qu’à permettre à l’internaute d’accéder plus facilement à d’autres ressources plus facilement; aucun profit n’en est retiré par les webmestre et contributeurs de ce site.

Avant tout il faut aller sur les sites:

    Le contenu de cet article vous est indiqué en tant que répertoire. Tous les sites cités et tous les contenus ne sont pas parfaits; il ne s’agit pas de sites appartenant à l’Education Nationale. ce sont des sites privés  ou publics que nous avons repérés pendant nos promenades sur Internet. A chacun d’en vérifier la valeur et l’intérêt pour les objectifs qu’il s’est fixés. Pour notre part, nous les avons estimés intéressants à divers titres pédagogiques.

1) les sites des collègues des professeurs du collège s’appellent:

Pour apprendre l’anglais:

Memovoc  de Mme Morel.

–  La page d’Anglais de Mme Bruneau.

2) les sites sur lesquels on peut télécharger des livres classiques s’appellent:

EBOOKS LIBRES ET GRATUITS. Il ne faut pas se laisser impressionner par les deux symboles du haut de page, avec des points levés, ni croire parce qu’on lit « paypal » que l’on doit payer quoi que ce soit. Les responsables de ce site de vulgarisation sont les garants des versions proposées, qui ont été réalisées grâce à un scanner et qui peuvent contenir des coquilles, plus ou moins nombreuses selon les œuvres lues.

Il suffit de choisir son auteur dans le déroulant situé sur la page et de cliquer sur « recherche » pour atteindre la liste des oeuvres disponibles, qui sont très nombreuses et tombées dans le domaine public français.

LITTERATURE AUDIO.COM permet de télécharger des livres audio, ce qui peut être très agréable! Bien évidemment tous les lecteurs bénévoles n’ont pas les mêmes qualités.

– sur LEXILOGOS , tout est à lire car ce sont des dictionnaires… et bien plus encore! Là les contenus proposés sont de type référentiel et plus fiables.

3) Pour faire des exercices de langue française, chez soi ou à l’école, sur Internet :

1. Un site générique : les exercices de FREE

2.Le site de conjugaison du Figaro : ICI.

3. Le site des jeux d’ORTHONET

4. Le site d’exercices divers en vrac (je sais à « grammaire » il y a 2 « m »… nous ne sommes pas responsables des fautes d’autrui… et ce n’est pas parce qu’il y a une erreur que beaucoup d’exercices seraient incorrects! Multipliez les sources de renseignements pour vérifier les savoirs acquis sur Internet, nous ne cessons de le redire.) : TABGRAM

5. Le site, composé par des enseignants, des exercices de WEBLETTRES

6. Le site des cours EDUCASEVE gratuits … Ce site propose l’achat d’un CD. Sachez que les professeurs du collège n’ont absolument aucune part dans cette entreprise et ne connaissent pas du tout le ou les webmestres de ce site.

7. Idem pour Le site CYBERPROF

8. J’indiquais jusqu’alors le site de l’enseignant, Michel BACKELJAU, professeur honoraire à Bruxelles-Ville, mais il vient d’en changer l’adresse et elle comprend désormais un autre suffixe que ceux dont j’ai l’habitude ( Be avec un point en haut???) je renonce donc à placer un lien ici et regrette cette modification parce qu’elle a produit un bug de mon PC quand j’ai voulu la vérifier.

9. Le site du Bescherelle

10. le site composé par des enseignants Capbrevet

Sans oublier le site du Québec (attention : parfois les langues diffèrent, dans les expressions par exemple, voire l’orthographe; soyez informés du problème. ) CCDMD

4) Pour travailler tout seul sur Internet, en classe ou à la maison :

Tout d’abord allez lire les nombreuses oeuvres en lecture autorisée sur Internet à l’adresse des EBOOKSGRATUITS (lien déjà placé ci-dessus) ou dans le projet Gutenberg

1. Il existe des sites récapitulant les tableaux de conjugaison des verbes français et proposant des exercices numériques   comme LE CONJUGUEUR du Figaro.

2. Ensuite utilisez régulièrement l’excellent dictionnaire de l’Académie française, et donc le plus fiable d’entre tous, TLFI : Trésor de la Langue Française Informatisé

ou encore ici : ACADEMIE française, 9ème édition.

ou encore la présentation du CNRTL avec surlignement utile.

3. Pour vos rédactions, consultez le dictionnaire des synonymes

4. Consultez régulièrement l’excellent site LEXILOGOS cité ci-dessus

5) Pour se cultiver :

* En littérature, philosophie… :

– Le site de Jean-Paul Galibert: Philosophie de l’inexistence.

– Le magazine numérique: lelittéraire.com (Je remercie M. Galibert de m’avoir permis de lire ce site grâce à l’un de ses articles sur son site personnel)

* En lisant des blogs qui proposent de vraies réflexions sur des sujets les plus divers:

–  S.I.Lex. Calimaq , bibliothécaire et juriste, y réfléchit à tous les problèmes soulevés par Internet dans le domaine des droits d’auteur.

*En Histoire des Arts:

– consultez La page de la chronologie des mouvements picturaux sur la RMN-GP (Réunion des Musées Nationaux- Grand Palais)

6) Pour faire du latin ou du grec anciens:

a) le GAFFIOT en ligne

b) GALLICA,

c) Le DAREMBERG et SAGLIO, dictionnaire de civilisation

d) ITINERA ELECTRONICA, tous les textes latins,

e) Histoire des Romains par Victor Duruy,

f) pour analyser du latin: le COLLATINUS-WEB

7) Pour se distraire:

– Le site de Papy35 PhotofiltreGraphic.com pour apprendre à se servir du logiciel Photofiltre, que l’on choisisse la version payante ou la version gratuite.

Publié dans LIENS | Laisser un commentaire

Se cultiver au sujet de la Corée…

                Le Centre Culturel Coréen

situé à Paris dispose évidemment d’un blog sur Internet fort utile pour mieux connaître ce pays.

                Je viens d’apprendre ainsi que ce que je connais sous le nom « manga » se dit en fait « MANHWA » (à lire ci-dessus dans la photo expliquant ce qu’est le Komecon… de même je vois comment s’écrit le HALLYU « la nouvelle vague coréenne internationale » qui déferle sur le monde pour le séduire et faire revivre commercialement le pays… alors comme je ne peux pas me rendre régulièrement au Centre, habitant en Provence, afin d’assister à des cours de cuisine ou des soirées à thème … je me contente des contenus du blog du centre….

et de sa chaîne Youtube. Le Centre Culturel Coréen

nous permet ainsi de nous cultiver sans quitter notre fauteuil. Des conférences nous sont proposées…

comme celle de Bastian Meiressone sur le cinéma coréen : le talent coréen n’a pas de prix!

                Mais pour équilibrer le nivau de cet article et ne rebuter personne avec un contenu perçu comme trop intellectuel, je vais aussi proposer ici la chaîne Youtube de

Ji-Soo François Kim,

un youtuber franco-coréen qui parle de ses expériences en Corée du Sud. Il vient de passer 6 ans à Séhoul et a le projet de s’y installer définitivement. Son langage est du Francanglocoréen… et il « navigue » entre le registre très familier de notre jeunesse française et le vocabulaire châtié d’une personne qui a fait des études; je ne comprends parfois pas certains mots qui sont trop « d’jeuns » pour moi ou encore des anglicismes dont je dois trouver la définition dans WorldReference mais je fais volontiers ces recherches moi aussi car Ji-Soo se documente avec honnêteté avant de réaliser ses vidéos. S’il n’est pas exempt de tics de langage, on ne peut pas lui en tenir rigueur, dans la mesure où tout le monde en a de nos jours! Ji-Soo ne dit pas son âge mais je pense qu’il est proche de la trentaine et il a une bonne tête sympathique agréable à regarder, comme le précédent youtuber que j’ai installé dans ce blog (Parisiang) et qui est un de ses amis-Instagram… (le monde est petit finalement) . Je laisse à Monsieur Kim l’entière responsabilité de ses propos pour lesquels on serait injuste de me faire des reproches car je vous réclame de respecter sa liberté d’expression. Si je parle de lui juste après avoir parlé du CCC ci-dessus, c’est que cet homme a l’obsession de relativiser ses analyses et celle d’être le plus consensuel possible. Il me paraît donc aussi recommandable que Parisiang.

Sur la chaîne Youtube de Ji-Soo,

j’ai déjà visionné une bonne dizaine de vidéos et je vous propose sa FAQ1 (S.V.P. Veuillez négliger de commenter l’écriture « d’au faite » au lieu « d’au fait »… moi je préfère l’écouter en lui souhaitant d’arriver au faîte de sa carrière 🙂 N’oublions pas qu’être polyglotte comme il l’est, (il est au minimum trilingue), amène à beaucoup écrire et jongler avec les versions et la polysémie. Retraitée de l’EN, je ne suis plus correctrice d’autrui et ne le signale que pour les esprits trop facilement critiques qui se polarisent sur un détail pour s’autoriser à négliger ce qu’on leur présente.)

Publié dans Culture | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Départ…

Les élèves m’ont souhaité de bonnes vacances… et déjà une bonne retraite puisque je pars en octobre et que certains auront déjà quitté le collège. C’était émouvant, touchant… A mon tour de dire : « Merci » …

Publié dans Général | Laisser un commentaire

Dans mon jardin…

Pour traiter le thème de cinquième « L’homme maître de la nature » et sachant que tout le monde n’a pas de jardin où trois graines poussent pour notre plaisir visuel et notre santé… les élèves encore prêts à travailler en écriture,

( Anouk, Meïssa, Louane L, Elsa, Pauline L., Orane, Maïa, Salomé, Coralie, Cloé, Jérémy, Baptiste, Pauline F, Rémi, Sacha, Rayan L., Lilian, Rayan N, Anaïa, Claire, Manon, Mateo, Genaro, Kévin, Tom, Louanne LP, Elisa, Mélissa, Milénia, Maélia, Arthur… et tous ceux qui ont pris la parole peu ou prou pour réaliser cette composition commune des deux classes, comme Ylan, ou même Valentin,Othman, Thomas, Enzo, Corentin, Kaïs B., Théo…

Ce sont les derniers élèves de Cinquième de ma carrière d’enseignante à qui je souhaite le futur le plus heureux qui soit. )

ont d’abord composé des champs lexicaux correspondant aux cinq sens (à lire à la fin de cet article )… pour planter le décor puis ont laissé voler leur imaginaire, ont ouvert leurs dictionnaires (CNRTL et CRISCO) pour réaliser des HARMONIES IMITATIVES des images proposées (= des allitérations et assonances) pour créer un JARDIN IMAGINAIRE…

Objectif : ECRITURE

Compétences : EMPLOYER un vocabulaire varié produit par une recherche répondant à un thème dans un texte de chanson (c’est-à-dire en fonction d’un rythme reproduit, donc en tenant compte des pieds des vers rédigés).

Le message de cet écrit est onirique  : « Viens marcher dans mon jardin, voir et sentir un feu d’artifice de perceptions… »

  • Le message principal : Viens percevoir des notes tactiles; pour le sens du toucher : il faut trouver des plantes ou des éléments qui favorisent ces perceptions
  • Le goût : un espace potager
  • La vue : les divers coloris des plantes et des matériaux
  • l’ouïe : des arbres ont des feuilles plus propices à produire du bruit avec le vent, des carillons, des sculpture avec des roues, l’eau et ses habitants, les oiseaux et leurs chants…
  • l’odorat : les fleurs, certaines plantes et surtout pas la pollution…Il fallait tout d’abord répondre aux deux consignes, en travaillant en groupes de 4 élèves :
  • 1: Où situer le jardin (à la mer, à la montagne…?)
  • 2 Se répartir les 5 sens et inscrire 5 éléments de base mettant en œuvre le sens en question dans un tableau récapitulatif . (16 juin suite)

Les odeurs enivrent l’heure dans ce bonheur de voir des fleurs

Perçois la voix d’oiseaux , chantant, zinzinulant

Vois leur duvet velours s’envolant dans le vent virevoltant

Dans mon jardin, dans mon jardin

Admirons la rosée satinée

En matinée

Savourons la chair de la pastèque

Goûte aux fruits secs

Dans mon jardin, dans mon jardin

Mangeons fraises sucrées, dégustons melons frais

Admirons notre verger pour voir pousser des arbres fruitiers

Ecoute en gouttes d’eau, le son cristallin du flot

Trempe tes doigts dans le ruisseau le courant fuit près des roseaux

Dans mon jardin, dans mon jardin

Admirons la rosée satinée

En matinée

Savourons la chair de la pastèque

Goûte aux fruits secs

Dans mon jardin, dans mon jardin

Le silence glacé d’un soir givré d’hiver

Fige les senteurs légères de perce-neige parant l’ère

Les coloris pâles réchauffés au printemps

Vont éclore en un festival de couleurs comme tous les ans

(ou Les teintes grisées / hivernales se réchauffent au printemps)

Souvent nous avons dû réécrire plusieurs fois la même ligne… et nous n’avons pas encore de mélodie, de musique mais un rythme porteur…

Voici les recherches de champs lexicaux pour planter la pensée et pouvoir créer ensuite des vers expressifs :

Recherche du champ lexical de l’odorat :

VerbesnomsAdjectifs
Sentir embaumer exhaler humer odorer respirer fleurer parfumer sentir bonParfum odeur arôme aromate baume bouquet effluve exhalaison fragranceAgréable fruité fleuri voluptueux enivrant odorant (odoriférant) capiteux grisant troublant charmant séduisant

Champ lexical du toucher :

VerbesnomsAdjectifs
frôler toucher / saisir / ramasser caresser chatouiller planter / gratter effleurer embrasser / s’appuyer sur s’accrocher à  Plume peluche gravier / sable écorce / matière / objet terre / pigne / aiguille / bogue feuille / corolle / tige / baie / pétale herbe / gazon, mousse pavement des chemins / bordure air / eau chaleur / fraîcheur insectesDoux / satiné piquant urticant / écailleux rugueux / rèche / granuleux soyeux, velouté crêpu âpre / rapeux collant lisse / plat / bombé

champ lexical de la vue :

VerbesnomsAdjectifs
Voir / regarder /distinguer /apercevoir / repérer admirer dissimuler / cacher éblouir visualiser contempler observer, guetter, aveugler    Coloris / couleur / nuance/ teinte/ forme / espace / disposition / organisation/ structuration des volumes / roseaux / plantations / pousse naturelle taille/ rosée/ gouttelettes jets d’eau en arabesques citrouille / courge/ aubergine/ courgette/ coloquintes    Brillant / éclatant / lumineux/rayonnant/ éblouissant/ flamboyant / resplendissant transparent / trouble / flou / translucide vif / fulgurant / luisant parsemé / visuel/ fantomatique / mystérieux sombre / ténébreux florissant / fleuri pastel/ statique / mouvant / vivant

champ lexical du Goût :

VerbesnomsAdjectifs
manger goûter / déguster / savourer/ se délecter / se repaître de avaler/ sucer/ sirotter/ engloutir/ gober/ dévorer/ se régaler de/ croquer /Fruits : litchi/ cassis / citron/ orange/ fruits de la passion/mangue / kiwi, pomme/ poire… saveur / douceur / amertume goût/ légumes : tomate, carotte, artichaut/ concombre, salade, céleri, menthe, basilic, thym, brin d’herbe, pissenlit, champignonGoûteux, gourmand, savoureux appétissant, délectable, délicieux exquis, onctueux, moëlleux suave / croustillant/ fondant féculent, granuleux, pâteux, homogène, acide, sucré, amer, salé, poivré, mentholé… sapide et insipide , rance, douceâtre, âpre

champ lexical de l’Ouïe :

VerbesnomsAdjectifs
Entendre , écouter, ouïr, oyez ! Prêter l’oreille à, percevoir, zinzinuler murmurer siffler, chanter, crier !  Chant, harmonie, son voix, piaillement , dissonance bruit, sifflement, grincement brâme, mélodie craquement, battement, brassement, gazouillis, pépiement, résonnances, aboiement, cacophonie, brouhaha, tumulte SILENCEApaisant, sonore pétillant cristallin aigu, grave, pianissimo, fortissimo lentement, doucement, chantant, musical, mélodique, harmonieux
Publié dans En 5ème | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Révisions…

Qui sont-ce?

Publié dans Culture, Niveaux scolaires | Tagué , | Laisser un commentaire

Pour apprendre le coréen…

Sur la chaîne Youtube TV PARISIANG on peut prendre des cours de langue :

Bien sûr ce jeune homme place des produits pour tirer profit de sa chaîne mais comme je ne le connais pas et que je ne tire, moi, aucun profit de ce fait… veuillez ne pas me le reprocher et passer les annonces!

Se prsenter en coréen :

Les particules de mise en valeur du sujet (attention Parisiang dit 1 gros mot français et une faute « c’est moi qui a » au lieu que « qui ai »… mais il est trop gentil de nous offrir toute cette science quand même :

Les animaux :

Les autres consonnes:

Publié dans Culture | Tagué , , | 3 commentaires