Alchimie d’un roman, chaîne Youtube de Jean-Philippe DEPOTTE:

Pour savoir ce que l’on doit retenir d’un roman, rien ne vaut :

les vidéos de Monsieur DEPOTTE, sur sa chaîne Youtube: ALCHIMIE D’UN ROMAN

Ce professeur vous résume  l’oeuvre en une minute chrono puis, en une dizaine de minutes, vous en fait un exposé littéraire clair, illustré par d’amusantes animations .

De quoi lire 600 pages en moins de temps qu’il ne faut pour en écrire le nombre!

Il a déjà réalisé plus de 50 études de genres très différents et vous trouverez forcément votre bonheur dans sa liste.

Un travail essentiel pour les enseignants et les élèves à une époque ou les jeunes gens n’ont plus le courage de lire des ouvrages de plus de 100 pages!

Publié dans Culture, Lectures | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Ces chansons qui font l’histoire, chroniques de B. Dicale sur FranceInfo:

Il est bon de cliquer sur les liens de bas de page! C’est ainsi que sur le site Eduscol j’ai découvert  la page des Chroniques de Bertrand DICALE sur FRANCE INFO et je les écoute et lis avec plaisir!

Sur la page du site nous avons une fiche d’études pour  LA MARSEILLAISE en 3ème.

J’ai bien aimée celle qui concerne l’hymne de la Légion: Tiens voilà du boudin!

Publié dans Culture, musicophiles | Tagué , | Laisser un commentaire

Deux sites pour apprendre les langues anciennes:

Hellenis’TIC de Musagora pour apprendre le grec.

Et le site du LATIN BOOK de l’université de Cambridge pour apprendre le latin.

Publié dans Latin et grec anciens | Tagué , | Laisser un commentaire

CONVERSATIONS en latin et en italien 5ème ( 2017)

 

            

Issus des documents d’Eduscol réécrits pour mettre chaque élève en valeur,voici des saynètes dans les trois langues:

Dialogue  1
AUREUS = MAGISTER/ GRAMMATICUS

MAXIMUS   DISCIPULUS EST.

En or est le professeur

Très grand est l’élève.

AUREUS è il professore.

MAXIMUS è l’alunno.

AUREUS –  AVETE !

MAXIMUS  – AVE MAGISTER !

AUREUS  –  PARATINE OMNES ESTIS UT LABOREMUS !

MAXIMUS  – SUMUS.

AUREUS  –  OPTIME ! MAXIME, CRETAM CAPE ET PRIMAM SENTENTIAM SCRIBE.

MAXIMUS  – DIC MIHI QUALEM SCRIBENDAM…  EAM  NESCIO.

AUREUS  – NON ERRABIS: EGO TIBI QUID SCRIBAS!

MAXIMUS  – TE AUSCULTO …  SED FESTINEMUS  LENTE !

EN OR   –  Bonjour !

TRES GRAND – Bonjour Professeur !

EN OR   –  Etes-vous tous  prêts à travailler !

TRES GRAND – Oui.

EN OR   –  Parfait ! « Très grand », prends la craie et écris la première phrase.

TRES GRAND – Dis-moi laquelle écrire, je ne la connais pas.

EN OR   –  Pas d’erreur : je vais te dire ce que tu dois écrire.

TRES GRAND – Je t’écoute…  mais hâtons-nous lentement !

AUREUS – Buongiorno !

MAXIMUS – Buongiorno Professore !

AUREUS – Siete pronti per lavorare ?

MAXIMUS– Sì.

AUREUS – ottimo ! Maximus prendi il gesso e scrivi la prima frase.

MAXIMUS – Dimmi cosa scrivere, non la conosco.

AUREUS – Nessun errore, ti dico quello che devi scrivere.

MAXIMUS – Ti ascolto…ma chi va piano va sano !

 

Dialogue 2:
DUAE DISCIPULAE LOQUUNTUR. Deux élèves parlent. Due alunni parlano.
FLAVA –  AVE !  OMNIANE BENE ?

CINCINNATA – NON JAM  AEGRA. TIBIQUE ?

FLAVA  – BENE VALEO.  TENESNE  RECTE LECTIONEM ?

CINCINNATA  – TENEO SED DIFFICILIS ERAT !

FLAVA  –  TACE, MAGISTRA VENIT !

BLONDE   –  Bonjour. Est-ce que tout va bien ?

Bouclée – Je ne suis plus malade. Et pour toi ?

BLONDE   –  ça va.  Sais-tu bien la leçon ?

BOUCLEE  – Oui mais elle était difficile !

BLONDE   –  Chut ! La prof arrive !

FLAVA – Buongiorno. Tutto a posto ?

CINCINNATA  – Non sono più malata. E tu ?

FLAVA – Tutto a posto. Sai bene la lezione ?

CINCINNATA – Sì ma era difficile !

FLAVA – Taci ! La professoressa arriva !

 

Dialogue 3:
DOCTUS = MAGISTER / GRAMMATICUS

FUSCA   DISCIPULA  EST.

Savant est le professeur

Brune est l’élève.

DOCTUS è il professore.

FUSCA è l’alunna.

DOCTUS –  DIDICISTISNE   LATINA VERBA ?

FUSCA  – EA SCIO ! 

DOCTUS –  BENE ! ATTENDO. 

FUSCA – PRIMUS ORDO : AMO, AMAS, AMARE, AMAVI, AMATUM.

DOCTUS –  OPTIME LABORAVISTI !

SAVANT   –  Connaissez-vous les verbes latins ?

BruNE – Je les sais ! 

SAVANT  –  Bien ! Je t’écoute. 

BRUNE – première catégorie : J’aime, tu aimes, aimer, j’ai aimé, aimé/ée.

SAVANT  –  Tu as très bien travaillé !

DOCTUS – Consocete i verbi latini ?

FUSCA – Li conosco !

DOCTUS – Bene ! Ti ascolto !

FUSCA – Prima categoria : amo, ami, amare, ho amato, amato/a.

DOCTUS – Ha lavorato bene !

 

Dialogue 4:
SAPIENTIA = MAGISTRA/ GRAMMATICA

JOCULATRIX  UNDATAQUE   DISCIPULAE

Sagesse est la professeure

Blagueuse et Ondulée sont les élèves.

SAPIENTIA è la professoressa.

JOCULATRIX e UNDATA sono le alunne.

SAPIENTIA –  AVETE ! INTRATE.  SILENTIUM !  QUAESO SEDETE.

JOCULATRIX  – OMNIA  BENE ?

UNDATA –  BENE VALEO. JAM SCRIPSISTI SENTENTIAS EXERCENDAS ?

JOCULATRIX – NON SCRIPSI. QUAERO CAUSAS UT  MAGISTRA ME EXCUSET.

SAPIENTIA  –  ATTENDITE ! LEGAMUS SENTENTIAS.

UNDATA –  FELICITER EXCUSATIONEM !

SAGESSE –  Bonjour ! Entrez.

En silence ! Asseyez-vous, je vous prie. 

BLAGUEUSE – Tout va bien ?

ONDULEE  –  Oui. As-tu fait ton exercice ?(= As-tu écrit les phrases d’exercice ?)

BLAGUEUSE – Non. Je cherche des raisons pour que la prof m’excuse!

SAGESSE  –  Soyez attentifs!   Lisons les phrases.

 ONDULEE – Bonne chance pour ton excuse !

SAPIENTIA – Buongiorno ! Entrate !

In silenzio ! Prego, sedetevi.

JOCULATRIX – Tutto a posto ?

UNDUTA – Sì. Hai fatto l’esercizio ?

JOCULATRIX – No. Sto cercando una scusa per la professoressa !

SAPIENTIA – Siate attente ! Leggiamo le frasi.

UNDUTA – In bocca al lupo con la tua scusa !

 

Dialogue 5: 
DOCTA = MAGISTRA/ GRAMMATICA

SERENA  CAESSIAQUE   DISCIPULAE

Savante est la professeure

Calme  et Yeux verts sont les élèves.

DOCTA è la professoressa.

SERENA e CEASSIA sono le alunne.

DOCTA –  AVETE ! IN ORDINE REDITE.

SERENA  – VENI ! TEMPUS EST INTRARE.

CEASSIA –  QUID TIBI PERTINET ? ID NON CUPIO.

DOCTA – CAESSIA,  CLASSI MALEFACIS !

IN ORDINE REDI !

SERENA  –  DA OPERAM, QUAESO. HIC  EST CAPSA TUA.

CAESSIA –  MIHI VENIAM DA, DOMINA. QUAEREBAM  CAPSAM.

SAVANTE –  Bonjour ! Rangez-vous.

CALME – Viens ! Il faut rentrer.

YEUX VERTS  –  De quoi te mêles-tu ?

Je n’ai pas envie.

SAVANTE – « Yeux verts », tu perturbes la classe !

Rentre dans le rang !

CALME  –  Fais un effort, s’il te plaît. Voici ton cartable.

YEUX VERTS – Pardon, Madame.  Je cherchais  mon cartable.

DOCTA – Buongiono ! In fila.

SERENA – Vieni ! Dobbiamo entrare !

CEASSIA – In che cosa ti immischi ?

Non ne ho voglia !

DOCTA – Ceassia, non disturbare la classe !

Mettiti in fila !

SERENA – Fa’ uno sforzo per favore. Ecco il tuo zaino.

CAESSIA – Scusi signora. Cercavo il mio zaino.

 

Dialogue 6:
INGENIOSA = MAGISTRA/ GRAMMATICA

CAMILLA   DISCIPULA EST.

Intelligente est la professeure

Noble est l’élève.

INGENIOSA è la professoressa.

CAMILLA è l’alunna.

INGENIOSA –  SILENTIUM, QUAESO. CAMILLA, TACE !

CAMILLA – CUR TACERE DEBEMUS ?  LABORAMUS !

INGENIOSA  – MALE FACIS !  ALIIS DISCIPULIS LABOR DIFFICILIS EST,  CUM LOQUERIS ! 

CAMILLA – MIHI NON PERTINET ! PATER TE…

INGENIOSA  –  ei obloquitur : MIHI  NOLI MINARI !

CAMILLA – MIHI IGNOSCE !

INGENIOSA – « DOMINA » !

CAMILLA – MIHI IGNOSCE, DOMINA !

INTELLIGENTE   –  Je réclame le silence ! Camille tais-toi !

NOBLE – Pourquoi devons-nous nous taire ? Nous travaillons !

INTELLIGENTE  – Tu te comportes mal. Les autres ne peuvent pas travailler  quand tu parles!

NOBLE  – Je m’en moque !  Mon père te…

INTELLIGENTE  –  Elle la coupe : Ne me menace pas !

NOBLE – Pardon !

INTELLIGENTE   –  « Madame » !

NOBLE – Pardon, Madame!

INGENIOSA – Silenzio per favore ! Camila taci !

CAMILLA – Perché dobbiamo tacere ?

Lavoriamo !

INGENIOSA – Ti comporti male. Gli altri non possono lavorare quando  parli !

CAMILLA – Me ne frego ! Moi padre ti…

INGENIOSA – Non minacciarmi !

CAMILLA – Scusi !

INGENIOSA – « Signora » !

CAMILLA – Scusi, Signora !

 

Dialogue 7: 
IMPROBUS = MAGISTER / GRAMMATICUS

BRUTUS et BONUS   DISCIPULI   SUNT.

Hardi est le professeur

Bon et Brut sont les élèves.

IMPROBUS è il professore.

BRUTUS e BONUS sono gli alunni.

IMPROBUS –  IN ORDINE REDITE ! Discipuli redeunt…          AVETE ! 

BONUS et BRUTUS  – AVE MAGISTER !

IMPROBUS –  JAM  TENESTISNE  LECTIONEM  VESTRAM ?

BRUTUS – NON EAM DIDICI QUIA  MAXIMUS LABOR ERAT !

IMPROBUS –  OMNES OCCASIONES QUAERIS UT NON AGAS ! 

BONUS –  EGO FECI , DOMINE ! BONUS DISCIPULUS SUM !

BRUTUS – ETIAM TE LAUDAS !

BONUS – SED ME AUDITE et lectionem dicit :  –O  aut –M, -S, -T, -MUS, -TIS –NT.

HARDI  –  Rangez-vous. Les élèves se rangent. Bonjour !

Bon et Brut – Bonjour professeur !

HARDI  –  Connaissez-vous déjà votre leçon ? 

BRUT – Je ne l’ai pas apprise parce que c’était un énorme travail ! 

HARDI  –  Tu cherches toutes les excuses pour ne pas travailler !

BON – Moi je l’ai fait,  Monsieur ! Je suis un bon élève !

BRUT – Tu te vantes encore ! 

BON – Mais écoutez-moi  et il récite –O ou –M, -S, -T, -MUS, -TIS –NT.

IMPROBUS – In fila ! Buongiorno !

BONUS e BRUTUS – Buongiorno professore !

IMPROBUS – Conoscete la vostra lezione ?

BRUTUS – Non l’ho imparata perché era un lavoro enorme !

IMPROBUS – Cerchi ogni scusa per non lavorare !

BONUS – Io, l’ho fatto, signore ! Sono un alunno bravo !

BRUTUS – Ti vanti ancora !

BONUS – ma mi ascolti –O o –M, -S, -T, -MUS, -TIS, -NT.

 

 

Publié dans Latin PRIMUM ANNUM | Tagué , | Laisser un commentaire

Parcours culturel : ART ANTIQUE et ART CONTEMPORAIN (2017 niveau 3ème)

Les études menées en classe de troisième, interdisciplinaires en Lettres modernes, Histoire et  Lettres classiques,  ont eu pour objectif de proposer une réponse au sujet suivant :

Dans quelle mesure peut-on parler d’une permanence de l’art antique dans l’art contemporain ?

(N’hésitez pas à poster un commentaire pour contribuer à développer cette réflexion.) 

I)Réflexions préliminaires :

A) L’art antique est constitué des œuvres conçues dans l’Antiquité (qu’elle soit égyptienne, chinoise, grecque, romaine… etc); il  concerne donc tous les arts ayant existé avant et pendant le 1er siècle de notre ère.  Nous nous sommes limités ici à l’évocation des arts occidentaux gréco-romains mais on peut fort bien s’intéresser aussi à l’art égyptien, sumérien, chinois, japonais…  et ce dans tous les domaines de l’art :

  • Art de l’espace (sculpture, architecture, décorations…)
  • Art de l’image (sculpture, peinture, fresques, dessins, graffitis…)
  • Art du langage (œuvres littéraires, œuvres mythologiques ou des traditions orales telles que les récits d’inspiration religieuse, les contes, les plaidoiries, les disocurs politiques… œuvres de la communication dans tout type de langage comme les symboles, les expressions corporelles ou signalétiques…)
  • Art du son (œuvres musicales issues d’instruments ou de la voix )
  • Art du mouvement (danse, sport, animations…)
  • Art du quotidien (monnaie, bijoux, vêtements, ustensiles…)

B) On distingue « l’art moderne » qui s’exprime au XXème siècle et qui est fondé sur l’abstraction et la contestation des valeurs antérieure… de l’art « contemporain »  c’est-à-dire de « notre époque », celle des individus vivant à l’heure actuelle.  (Minotaure de Picasso) .

II) Plan d’une intervention orale au Brevet de type 2017,  avec indication d’exemples d’oeuvres  à citer (après leur avoir consacré quelque étude!) :

  1. l’ART ANTIQUE  est présenté tel quel dans les musées ou le contexte ancestral de l’oeuvre d’art.

 statuette vue au Musée de la ville de Londres en 2011

  • au Doryphore de Polyctète en -440 au musée archéologique de Naples (cf l’article du site lespolygrapheurs concernant le grec niveau 1 , en fin d’article) ou le Discobole de Myron au Palais Massimo alle Terme de Rome, dont parle déjà Pline l’Ancien dans Histoire naturelle XXXIV 55.
  • La maison carrée à Nîmes ou le Pont du Gard préservé tel quel
  • Au Musée Guimet à Paris concernant les Chinois de l’époque antique, la dynastie Han par exemple dont in peut se faire une idée en  visualisant  une mini-exposition virtuelle  : http://www.guimet.fr/sites/han/
  • Des photographies des œuvres grecques du musée de Londres… que l’on peut considérer comme « empruntées » à leur pays d’origine

[ces deux dernières occurrences doivent être reprises dans la partie n° 3 de ce plan car les oeuvres numériques présentées sont des reconstitutions qui constituent  de nouvelles oeuvres d’art  réinventées. Ce sont bien les oeuvres antiques  qui sont de nouveau visibles… magnifiques…  mais sans exister ailleurs que sur nos écrans et de ce fait réalisées par un nouveau moyen d’expression artistique (art de l’espace qui devient art de l’image en 3D).]

2. L’art antique qui INSPIRE des œuvres CONTEMPORAINES :

  • Le plan du collège qui reprend la DOMUS romaine (photogramme extrait de la série télévisée Rome  ou l’article DOMUS sur wikipedia)
  • La BD Blake et Mortimer de André Julliard et Yves Sente, dans son dernier tome (Le secret de William S. qui renvoie au mystère de la personne d’Homère) . Pour résoudre l’énigme les enquêteurs sont aidés  par une jeune femme latiniste qui sait traduire  à temps et correctement interpréter le manuscrit biographique laissé par  l’ancêtre d’un autre personnage.
  • La villa Kérylos à Beaulieu-sur-mer  : http://www.villakerylos.fr/
  • Numismatique: les Euros qui reprennent les symboles antiques comme la chouette d’Athéna, le Colisée, Europe…etc.
  • La Germania d’Hitler (https://fr.wikipedia.org/wiki/Welthauptstadt_Germania ), Le porte-glaive d’Arno Brecker sur la chancellerie de Berlin, rasée depuis lors, comparé au Doryphore de Polyctète en -440 au musée archéologique de Naples ou le Discobole de Myron au Palais Massimo alle Terme de Rome.

  • Les Péplums tel le film Troie de Wolfgang Petersen en 2004 dans lequel joue Brad Pitt qui reprend l’Iliade d’Homère ou Gladiator de Ridley Scott en 2000, Ben Hur de William Wyler en 1959 ou de Timur Bekmambetov en 2016…
  • Les films à propos « historique » tel L’aigle de la neuvième légion de Kévin Mac Donald en 2011 ou les docufictions comme Le destin de Rome  de Fabrice Hourlier en 2011…

3. L’art antique qui est revisité, réinventé pour produire une œuvre nouvelle :

qui nous a fait penser au mythe d’Arachnée dans la mythologie antique à comparer avec l’extrait de La civilisation ma mère de D. Chraïbi (biographie : D Chraïbi = http://www.bibliomonde.com/auteur/driss-chraibi-97.html ) . L’œuvre sculptée   évoque pour nous Arachnée  car le personnage mythologique  que la déesse Athéna aurait transformée en araignée par dépit de l’avoir  vue tisser mieux qu’elle or le tissage est l’activité ancestrale des femmes/ épouses/ mères /maîtresses de maison cantonnée dans leur gynécée  dans laquelle certaines ont conçu de véritables œuvres d’art.

  • Des œuvres de » la littérature de jeunesse » , d’héroïc Fantasy ou  de science fiction [et parfois aussi leurs adaptations cinématographiques] :

*Percy Jackson de Rick Riordan  (http://www.rickriordan.co.uk/home )  avec la mutation de la mythologie gréco-romaine

*Ou la dystopie  Hunger games de  Suzanne Collins (http://www.scholastic.com/thehungergames/ ) qui renvoie aux jeux du cirque antique

Harry Potter de J.K. Rowling et les créatures de la mythologie.

  • Rigante de David Gemell  avec la réutilisation de l’art de la guerre lu dans les oeuvres de César ou Tite-Live (les références exactes  sont à retrouver).

  •  l’uchronie : La Patrouille du temps(Time Patrol1960), cycle de nouvelles de Poul Anderson. Un corps de police temporelle, créé par des surhommes du futur soucieux de ne pas être effacés de l’histoire « normale », est chargé de patrouiller dans le passé (jusqu’à la préhistoire) pour enquêter sur les perturbations engendrées par des voyageurs temporels et empêcher les modifications de la trame historique. Seule la nouvelle L’Autre Univers (« Delenda est ») relève explicitement de l’uchronie ; elle décrit un univers où Hannibal a remporté la II° Guerre Punique, et où Carthage efface Rome : des temples de Baal se dressent dans l’Amérique de ce xxe siècle alternatif…
  • Ponce Pilate(1961), récit de Roger Caillois. Et si Ponce Pilate avait gracié le Christ ?

Autres cas:

III) Définitions complémentaires pour développer les études de photogrammes extraits des films cités :

DYSTOPIE : Une dystopie est un récit de fiction dépeignant une société imaginaire organisée de telle façon qu’elle empêche ses membres d’atteindre le bonheur. Une dystopie peut également être considérée, entre autres, comme une utopie qui vire au cauchemar et conduit donc à une contre-utopie. L’auteur entend ainsi mettre en garde le lecteur en montrant les conséquences néfastes d’une idéologie (ou d’une pratique) présente à notre époque. La différence entre dystopie et utopie tient plus à la forme littéraire et à l’intention de son auteur qu’au contenu. En effet, nombre d’utopies positives peuvent également se révéler effrayantes. Le mot « dystopie » vient de l’anglais dystopia, qui a été formé par l’association du préfixe dys- et du radical d’origine grecque, τόπος (topos : « lieu »). Cette association a été conçue pour rappeler le terme utopie, auquel il s’oppose.  (utopie= mot forgé par l’écrivain anglais Thomas More, du grec οὐ-τοπος « en aucun lieu ») qui est une représentation d’une réalité idéale et sans défaut. « Utopia » constitue en effet une sorte de jeu de mots : la prononciation anglaise de l’époque ne distingue pas la prononciation des préfixes εὖ- (« heureux ») et οὐ- (« négation », « inexistence »). L’utopie est donc étymologiquement un lieu heureux et un lieu inexistant

UCHRONIE : Dans la fiction, l’uchronie est un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification d’un événement du passé. « Uchronie » est un néologisme du xixe siècle fondé sur le modèle d’utopie, avec un « u » négatif et « chronos » (temps) : étymologiquement, le mot désigne donc un « non-temps », un temps qui n’existe pas. On utilise également l’anglicisme « histoire alternative »  (alternate history)…. Lorsqu’elle est associée à des moyens techniques qui permettent de remonter dans le temps et donc de modifier le passé, l’uchronie est directement associée au genre de la science-fiction.

PEPLUM : Le péplum (mot latin peplum, emprunté au mot grec ancien πέπλος / péplos signifiant « tunique »), est un genre cinématographique de fiction historique dont l’action se déroule dans l’Antiquité.

Publié dans En 3ème, H.D.A. | Tagué , , | Laisser un commentaire

ΝΟΥ ΑΒΟΝ ΥΤΙΛΙΖΕ ΛΆΛΦΑΒΕ ΓΡΕΚ ΕΝ ΚΟΥΡ ΔΕΥ ΛΑΤΙΝ (mars 2017)

« Nous avons utilisé l’alphabet grec en cours de latin » de 4ème, puisque l’initiation au grec est prévu dans le programme de ce niveau.

          Voici l’alphabet grec sur le site LEXILOGOS et sa prononciation.

          Le dictionnaire  Bailly abrégé numérisé est ici.

         Pour traduire un mot en grec ancien se reporter à cette page-ci, puis vérifier avec le Bailly.

Pour vérifier que la structure de la phrase respecte la grammaire grecque, il faut ouvrir cette page html.

Les élèves ont tout d’abord lu l’alphabet puis quelques mots grecs  puis ils ont transcrit leur prénom et enfin repéré des mots  de grec ancien qui fournissent des radicaux français très connus .

Peu à peu tous se sont accoutumé aux lettres et aux phonèmes grecs, lisant de plus en plus vite et reliant les mots des diverses langues avec de plus en plus d’intérêt.

Cette année,  2017, nous avons lu un passage de la Cyropédie de Xénophon  où le jeune roi est défini comme bavard mais bon élève… de quoi motiver la classe!

Autrefois c’était la  lecture d’un texte de Démosthène concernant ces abominables sycophantes que nous avions exploité pour prouver que les radicaux grecs sont omniprésents dans le langage scientifique français.

En cinquième nous avons choisi le vocabulaire du corps pour leur faire comprendre combien l’étymologie éclaire notre connaissance de la langue française… Ils ont pu mettre plus de sens dans l’apprentissage des langues anciennes…  

      Si vous voulez vous y essayer, allez sur la page correspondante, page du clavier grec  de l’excellent site LEXILOGOS. Amusez-vous bien!

Nous avons terminé l’année avec l’évocation des canons de la beauté chez les Grecs; voici le doryphore (le porteur de lance et non l’insecte qui dévore les pommes de terre!) avec l’explication des proportions idéales de la belle personne, soit 7 « hauteurs de tête » en tout:

Publié dans GREC 1 | Tagué | Laisser un commentaire

Comment lire un blog:

Ayant constaté que certains enseignants, des adultes chargés de renseigner les autres,   ignorent comment lire un blog et me parlent de « l’article de ton blog » alors que je leur ai envoyé l’adresse pour prendre connaissance du contenu des 80 articles (ce chiffre est dépassé depuis longtemps  mais toujours parlant dans l’esprit des gens)… ou que les élèves du collège ne savent comment utiliser ce blog créé pour eux…

Il me paraît utile d’expliquer quun blog est comme l’armoire d’une bibliothèque : il contient plusieurs compartiments!

Pour avoir accès aux étagères sur lesquelles on peut trouver son bonheur, il faut cliquer soit sur les  « menus » qui présentent les catégories  en une série  d’onglets ou boutons, sur lesquels il faut cliquer pour entrer dans un autre ensemble de textes ou images.

Ces menus sont situés horizontalement tout en haut,  ou après la bannière ( la bannière est l’image qui contient le titre du blog) ou tout en bas de la page de blog…  Parfois le blog présente aussi des menus latéraux, verticalement situés de chaque côté (ou un seul à gauche ou à droite).

Des sous-catégories apparaissent lorsqu’on passe la souris active (= le pointeur) sur le lien catégoriel.

Dans certains blogs, ces catégories s’expriment par des TAGS présentés en nuages.

En général, lorsqu’on arrive sur un blog:

1. On va lire la page d’accueil , ou « home »,  qui le présente et contient souvent un plan du site.

2. Sur la page  « about » on découvre des renseignements sur l’auteur, les auteurs ou le (s)  webmestre (s) (= personne (s) qui s’occupe de la maintenance du site). J’ai choisi de regrouper ces n°1 et 2 sur la même page, nommée « DE  NOBIS »

3. La page des liens est aussi très importante car elle complète la connaissance que l’on peut avoir de ce blog. Le webmestre y  indique les autres sites qui représentent une valeur aux yeux du/des concepteurs du blog et de ceux qui sont susceptibles d’en être les lecteurs, usagers ou passants. (Attention  les webmestres du site n’ont pas à être tenus responsables du contenu des sites placés en liens  parce qu’ils ne les administrent pas! Ces liens ne sont donc qu’indicatifs). 

BONNE NAVIGATION DANS NOS PAGES…où vous pouvez laisser un petit mot de commentaire, si vous avez des idées à nous faire partager!

Publié dans Culture, Général | Tagué , | Laisser un commentaire