Antoine (2014):

Dans la maison de vacances de mes arrière-grands-parents, où ils m’avaient accueilli ce jour-là, ils avaient insisté pour me montrer l’ancienne chambre de ma grand-mère. J’y remarquai, tapie dans l’ombre, une malle de jouets. Après avoir fait le tour de la maison. Je retournai directement au « coffre aux trésors » dans lequel je trouvai, entre autres, une vieille photographie ainsi qu’un avion en bois.
En jouant avec le biplace je me mis à fermer les yeux et lorsque je les rouvris, je crus que mon arrière-grand-mère m’appelait ! Je descendis les marches mais je m’aperçus bientôt qu’elle appelait ma grand-mère. On aurait dit qu’elles avaient 30 ans de moins quand je les vis ensemble. Mais elles ne me remarquèrent pas.

Je paraissais invisible: ils me frôlaient mais ne réagissaient pas. Mon arrière-grand-père les attendait dans sa nouvelle voiture et profitant de mon invisibilité , j’embarquai avec eux dans l’automobile. Nous arrivâmes à l’aéroport de campagne dont j’avais souvent entendu parler.Je m’aperçus alors bien vite que ma grand-mère était attendue pour son baptême de l’air. La dame qui allait piloter l’avion paraissait très vieille et portait un très joli chapeau. Lorsque ma grand-mère monta dans l’avion, mon arrière grand-père saisit son Polaroïd et immortalisa la scène.Tout à coup mon arrière grand-mère me regarda et me dit: «Ah te voilà toi!».

A ce moment-là le sol parut vaciller et je tombai. Lorsque je rouvris les yeux, j’étais de nouveau dans la chambre au coffre de jouets avec dans la main la photo et dans l’autre l’avion en bois sculpté.

Mon arrière grand-mère qui avait passé la tête à la porte me dévisageait et me dit: «Voilà bien un quart d’heure si ce n’est plus, que je t’appelle pour que tu viennes goûter. Celui-là et ses rêveries sans fin !».
Avant de descendre je rangeai les objets dans leur boîte et c’est alors que je remarquai ma tête sur la photographie !

Publicités

A propos des polygrapheurs

"Linguisticopenseurs artisticoécrivaillons"!
Cet article, publié dans En 4ème, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Antoine (2014):

  1. Antoine dit :

    Rien à redire: c’est parfait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s