Les textes de Laura (2013):

A) Portrait d’Elisa par Laura:
.           Elisa, ma voisine de classe en Français, me paraît resplendissante car elle a des cheveux d’un brun clair magnifique, coiffés avec une frange droite qui lui tombe sur le front. Ses yeux sont maquillés avec élégance. Ils sont marron comme ses cheveux.
.           Amusante et souriante mais quand même sérieuse, elle fait preuve d’intelligence. Je peux partager des moments de pur délire avec elle.
.          Elle possède, en revanche, un défaut qui m’attriste pour elle : elle dit « oui » trop souvent. De plus, elle influence les personnes autour d’elle.
B. Le résumé de La cafetière de Gautier:
.          Invités à passer quelques jours en Normandie avec deux camarades d’atelier, Théodore dort dans un chambre ornée d’une tapisserie. Les fauteuils prirent vie, les bougies s’allumèrent d’elles même.
.          Le personnage d’un tableau prit une clé et libéra tout les autres qui burent le café puis à 11 heures, l’orchestre de la tapisserie se mit à jouer. Un bal, sur un tempo de plus en plus rapide , commença. Théodore remarqua une belle jeune fille qu’il invita. Angéla accepta malgré les mises en garde de l’un des personnages. Tout des dansèrent à la perfection puis se posèrent dans le même fauteuil. Quand l’alouette chanta, Angéla le quitta et se brisa en cafetière. Il s’évanouit.
.           Quand il reprit connaissance. Théodore dessina la cafetière. L’hôte reconnut sa sœur morte deux ans auparavant.
C. Changement de point de vue :
.           « J’ignore ce qui se passa avant mais comme tous les soirs à 11 heures, le personnages du tableau le plus ancien vint nous ouvrir. Nous nous installâmes dans les fauteuils disposés autour de la cheminée.
.          Quand minuit sonna, l’orchestre joua et, nous, nous dansâmes sur la musique endiablés. Moi même et les autres personnages ne dansions jamais en rythme : nous avions toujours trois ou quatre notes de retard tellement l’orchestre jouait vite et bien.
.          Jusqu’au moment où une heure sonna. L’invité discuta avec Angéla, la cafetière. Puis ils dansèrent malgré les mises en garde de l’ancien. Ils dansèrent si bien, que, assis sur mon fauteuil, je les regardai avec grand plaisir valser avec enthousiasme.
.          Jusqu’au moment où Angéla se fatigua ; tous deux se posèrent dans le dernier fauteuil mais mais l’alouette chanta et Angéla se leva, fit un signe d’adieu à Théodore et tomba, se brisant en morceaux de porcelaine de cafetière. Théodore s’évanouit. »
D) les sens abstraits de « froid »:

Lauraillustration
.          Amélie est ma meilleure amie, nous nous disons absolument tout. Amélie fréquentait mon ami d’enfance Emilien. Il nous racontait sans cesse ses exploits de natation dont il était très fier [et jetait un froid en présence d’autres garons. Tous deux  s’entendaient à merveille jusqu’au jour où Amélie resta froide devant ses pleurs : il avait perdu une course. Elle n’écoutait aucun de ses propos. Pour cette simple raison elle se mit en froid avec le pauvre Emilien qui ne comprenait plus rien car tout avait basculé en seulement quelques minutes.
.           Amélie avait complètement perdu la tête. Elle en arriva au stade de pouvoir donner froid dans le dos au pauvre Emilien tant elle était furieuse [de l’entendre parler sans cesse de son sport]. Elle contacta Vincent un ami à elle, qu’Emilien et moi détestions à cause de sa méchanceté et son égoïsme. Elle lui demanda d’effrayer son ancien petit ami. Vincent expliqua à Emilien d’un ton très féroce que si il embêtait Amélie avec ses histoires encore une fois il aurait à faire avec lui, ce qui ne fit ni chaud ni froid à Emilien. Il n’avait pas froid aux yeux.
.          Au final, Amélie se disputa avec Vincent pour des raisons que je dois vous cacher. Et, après avoir accepter les excuses faites par Amélie, Emilien accepta de rester seulement ami avec elle car après ce qu’il avait enduré cela valait mieux .

Publicités

A propos des polygrapheurs

"Linguisticopenseurs artisticoécrivaillons"!
Cet article, publié dans En 4ème, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.