Luis le peintre (2011):

Scène 1, Luis
Luis, peignant – Je crois que mon Art atteint désormais la perfection ! Mes tableaux sont plus beaux que leurs modèles ! J’ai vaincu la Nature, vaincu les dieux ! Les gens se pressent pour contempler mes œuvres ! Quelle joie !

Scène 2, Luis, la foule
(La foule se presse devant les œuvres de Luis. Chacun exprime par son visage, ses gestes, une émotion. Luis sourit.)

Scène 3, les mêmes, Apollon
Apollon à spectateur 1 – Que se passe-t-il ici ? Pourquoi tant de monde ? Qu’admire-t-on ?
Spectateur 1 : Les œuvres du plus grand artiste que l’on ait jamais vu sur terre comme au ciel ! Luis en personne est dans notre ville et soumet à nos yeux ravis les plus belles de ses toiles !
Spectateur 2 – J’en défaille d’admiration !
Spectateur 3 – C’est divin !
Apollon, ne pouvant dissimuler sa rage – Que dites-vous, ô mortels ? Comment osez-vous comparer les œuvres d’un simple mortel à ce que seuls les dieux sont capables de faire de façon parfaite ! Croit-il avoir exprimé la beauté, la vraie ? Moi, Apollon (la foule tremble), je lui montrerai ce qu’est l’Art, le vrai ! (Se tournant vers Luis) Luis, je te défie et seul un juré de dieux et de mortels pourra dire qui de nous est le meilleur peintre. Mais sois sûr de ma victoire !

Scène 4, les mêmes, un jury
Apollon, peignant – Ma victoire est assurée ! Pourquoi m’en faire ? (Il jette un regard en coin sur la toile de Luis) Pourtant, ce mortel a du talent !
Luis, peignant – La Beauté envahit ma toile ! Quelle béatitude ! Quelle joie ! Je serai le meilleur, nul ne pourra me couper les ailes !
Un juré, observant les toiles des deux artistes – Je vote pour le tableau de Luis.
Juré 2          – Il est de toute beauté, il est vrai !
Jurés 3 et 4, en chœur – Votons pour Luis ! Apollon ne saurait le vaincre !
Apollon, furieux, se dresse – Puisqu’il en est ainsi, Luis sera châtié ! Il aime la peinture, peinture, il deviendra ! (Luis se fige dans un tableau)

Scène 5, Luis, un voleur. Un musée. La nuit.
Le voleur, contemplant la toile – Cette œuvre devrait me rapporter beaucoup d’argent ! Quel beau tableau ! Et ce jeune homme…Son modèle devait être fort élégant ! Le tableau aurait près de 1500 ans ! Allez, à moi de saisir ma chance ! (Il décroche le tableau et l’emporte)

Scène 6 : Luis, le voleur, la fille du voleur
La jeune fille, captivée – Quelle œuvre, père ! S’il vous plaît, laissez-moi la contempler !
Son père   – Je n’y vois pas d’inconvénient mais demain elle sera vendue.

Scène 7 : Luis, la jeune fille
La jeune fille, fascinée – Une force inconnue m’emporte vers toi. Un souffle irrésistible m’intime de te toucher, t’embrasser. Est-ce que la folie me gagne ? Dois-je me retenir ? Je ne peux ! (A peine embrasse-t-elle le tableau que celui-ci reprend forme humaine)
Luis              – jeune-fille, vous m’avez sauvé ! Comment vous remercier ? Je suis peintre, une malédiction m’obligeait à demeurer en ce tableau ! Désormais je reprends vie, je reprends les couleurs de l’amour ! M’épouseriez-vous ?
La jeune-fille, tremblante : Si mon père n’y voit pas d’inconvénient. Ils dansent. Rideau.

Publicités

A propos des polygrapheurs

"Linguisticopenseurs artisticoécrivaillons"!
Cet article a été publié dans En 6ème. Ajoutez ce permalien à vos favoris.