Nina le poisson (2011):

Scène 1, Nina, seule. Apparence humaine. Elle jette des déchets dans l’eau.
Nina             – Cette boisson était délicieuse ! (Elle jette le contenant) Et ce plat ! Un délice ! (Elle se débarrasse de nouveau du contenant) Il faut que je mange plus souvent sur cette barque ! C’est agréable !

Scène 2, Nina, Poséidon, Chronos
Une vague violente fait vaciller l’embarcation.
Nina, effrayée – Qu’est-ce ? (Une nouvelle vague) Poséidon, ô Dieu, est-ce vous ?
Poséidon  – En personne et accompagné du maître du temps ! Nous sommes furieux, Nina, ton comportement est indigne ! Comment oses-tu polluer de la sorte les fonds marins ? Cela te semble-t-il normal ? (Il lève son trident, un éclair en jaillit et Nina se transforme en poisson) Voici ton châtiment ! Condamnée à vivre au milieu de ces détritus que tu as jetés ! Te voilà poisson !
Nina , affolée –  Maîtres, s’il vous plaît …
Poséidon  – Silence !
Nina, de plus en plus affolée – Mais je pensais … je croyais…
Poséidon  – Silence, te dis-je !
Nina                         – Mais pourquoi m’infliger un tel sort ?
Poséidon  – Je suis le Dieu des éléments marins, je domine et règne sur tous les océans et les mers de la planète! Je ne peux pas supporter ton attitude !
Chronos    – Quant à moi, je suis le Dieu du Temps et ne peux supporter cette pollution que siècle après siècle les humains infligent à notre planète !
Poséidon   – En jetant ces déchets dans la mer, c’est tout le peuple sous-marin qui se trouve en danger. Pour toi, il s’agit peut être d’un geste anodin mais tu ôtes la vie à des milliers d’espèces vivant dans les eaux profondes de l’univers. Ces déchets sont toxiques ; la pollution engendre par l’absence d’oxygène la destruction de la flore et donc la mort de centaines d’espèces ne pouvant plus se nourrir.
Nina, en pleurs – Je n’avais pas mesuré les conséquences de mon geste !
Chronos   – Mon enfant, sache que sur la terre, tu aurais le même comportement et moi Dieu du Temps, je ne peux le tolérer car au fur et à mesure des années, en ayant de tels gestes ce sera la fin de la planète à coup sûr.
Poséidon  – C’est pourquoi nous t’avons transformée en poisson rouge. A présent, nage, observe les fonds marins et tu comprendras !

Scène 3, les mêmes
Nina, nageant vers les dieux – J’ai exploré les fonds marins. Sinistre spectacle. La mer ressemble à une décharge ! Je crois que j’ai compris la leçon … veuillez pardonner mon attitude!
Poséidon   – Soit, nous allons t’accorder un moment de répit. Va, retourne auprès des hommes, répands cette vérité de par le monde et nous te rendrons ta forme humaine.

Publicités

A propos des polygrapheurs

"Linguisticopenseurs artisticoécrivaillons"!
Cet article a été publié dans En 6ème. Ajoutez ce permalien à vos favoris.