Le texte de Sarah:

           Toute la grandefamille de Léa et son chien, petit Benji, étaient dans la voiture et partaient en vacances.
           C’était l’heure du déjeuner donc ils s’arrêtèrent sur une immense aire d’autoroute. Ils descendirent de leur voiture familiale et firent sortir le chien, sans laisse car il n’y avait personne à proximité.
           Toute la famille mangea pendant que Benji se promenait à côté d’eux. Lorsque ce fut le moment de repartir, Léa chercha désespérément son jeune chien mais ne le trouva pas. Elle cria longtemps: «Benji ! » mais n’entendit pas de réponse.
            Ils le cherchèrent en vain et, faute de le retrouver, ils furent obligés de repartir. Malheureusement bien qu’ils aient signalé cette disparition à la société d’exploitation de l’autoroute, ils n’eurent plus de nouvelles de lui leurs vacances ne furent pas magnifiques comme ils l’avaient espéré.
           En rentrant chez eux, désespérés, Léa, triste, pleurait à chaudes larmes quand ils approchèrent de leur maison et tous n’en crurent pas leurs yeux quand ils eurent l’agréable surprise de voir Benji devant leur porte.
           Perdu sur l’aire d’autoroute huit jours plus tôt, il avait réussi à retrouver le long chemin pour rentrer chez eux, chez lui, très fatigué, affaibli mais… si heureux, lui aussi!

Publicités

A propos des polygrapheurs

"Linguisticopenseurs artisticoécrivaillons"!
Cet article a été publié dans En 4ème. Ajoutez ce permalien à vos favoris.