Le texte de Tristan (2011):

            Cet été là, Léa et ses parents étaient partis pour l’Espagne. Dans la voiture, il y avait beaucoup de valises, de la nourriture du désordre et, surtout, Benji, un petit chien très doux et gentil, que les parents malheureusement n’aimaient plus guère car ils estimaient qu’il aboyait trop désormais. Pourtant ils le gardaient encore et le supportaient à grand peine… pour faire plaisir à leur fille.
           Au milieu du trajet, les parents de Léa se disputèrent une énième fois, sur un prétexte banal.
          Inquiétépar cette agitation, Benji se mit à aboyer et il énerva encore plus les parents, qui décidèrent, dans un bel accord, tout nouveau et bien inattendu, de s’arrêter à la prochaine aire d’autoroute.
        Arrivés sur le parking, ils dirent à Léa d’aller s’acheter une glace et dès qu’elle fut de retour, ils repartirent. Ce ne fut qu’au moment où elle eut fini sa glace, elle remarqua avec stupeur l’absence de son petit animal: ses parents l’avaient laissé sur l’aire d’autoroute! Elle eut beau pleurer toutes les larmes de son corps, ils ne retournèrent pas le chercher… mais ils ne se disputèrent plus jamais dès qu’ils apprirent que Benji avait été recueilli et adopté… Seule Léa en conserva un regret indéfini.

Publicités

A propos des polygrapheurs

"Linguisticopenseurs artisticoécrivaillons"!
Cet article a été publié dans En 4ème. Ajoutez ce permalien à vos favoris.