Problématiques en Histoire des Arts à propos du téléfilm intitulé: L’affaire Sextus (2012)

            L’étude de l »Histoire des Arts en classe de troisième doit essentiellement concerner des oeuvres du XXème  et XXIème siècles ainsi en 2006, un excellent  téléfilm historique, Murder in Rome  a été réalisé par  Dave Stewart.

 

  

 

 

 

                  On peut le  visionner sur Youtube en anglais. Sa traduction française a remplacé  le titre par: L’affaire Sextus

 

 

 

                 Il est coproduit par la BBC et Discovery Channel, fut réalisé  dans le cadre d’une série d’émissions  consacrées  à l’Histoire  (On peut en visionner la bande annonce en français ici) et peut devenir l’oeuvre de référence étudiée pour répondre à l’une des problématiques à traiter dans l’oral d’H.D.A..

           L’oeuvre est  inspirée d’un procès qui se serait tenu en 81 avant Jésus-Christ, dans lequel  Cicéron a défendu Sextus, un habitant d’Améria  accusé d’avoir assassiné son père. L’orateur  a écrit  à postériori sa plaidoirie dans le PRO ROSCIO, dont se sont inspirés au plus près le réalisateur et son équipe.

           Nous venons de visionner certaines courtes scènes et d’analyser des vidéogrammes en classe.  Les problématiques que nous pourrions traiter à partir de cette oeuvre filmée sont multiples et ceci est l’objet de cet article. Ce téléfilm  est réellement une oeuvre d’art étant donné le brio de la mise en scène, le jeu des acteurs et surtout les objectifs poursuivis par les producteurs, qui  en ont fait non seulement un Peplum captivant mais une source d’enseignement.

         Dans notre collège, les oeuvres étudiées en Histoire Des Arts doivent correspondre, pour cette année  scolaire 2012-2013,  à l’une des trois thématiques suivantes:

.1.  Arts, mythes et religion,

. 2. Arts, espace et temps,

. 3. Arts, ruptures et continuités

         Voici une série de problématiques possibles:

a) Comment les Arts mettent en scène les spectacles de la parole ? ( thématique 2)

  

 

 

 

 

          On voit dans le téléfilm, art de l’image,  la figure de l’avocat au prétoire (terme à l’étymologie révélatrice: en voici la définition du Trésor de la Langue  Française, T.L.F., dictionnaire informatisé de l’Académie française, article prétoire) qui se bat pour obtenir la relaxe de son client. Son combat est captivant même pour des adolescents du XXIème siècle grâce au talent des réalisateurs de cette oeuvre d’art. Il correspond à un espace (le tribunal avec ses espaces définis attribués à des acteurs du procès bien précis) et à une époque (le procès chez les Romains, vu par nos contemporains, ressemble assez à ce qui se passe chez les Anglosaxons actuels plutôt qu’à ce que l’on vit dans les tribunaux français).

          En sculpture, la statue des jardins de la Reine à Versailles, oeuvre du XVIIème siècle, présente déjà cette allure convaincante (que l’on peut retrouver dans le tableau de La Liberté guidant le peuple  de  Delacroix…) du bras  exhibant la preuve de sa bonne foi et de l’autorité que cette preuve lui confère. Encore une fois le sculpteur a donné une posture qui s’inscrit dans un espace (la communication entre les hommes) et un temps (la statue évoque une déesse de la justice ou une allégorie de la patrie). La création artistique est symbolique.

        Dans les arts de l’écrit, La leçon de Ionesco démontre le caractère artificiel et… injuste (!) de toute instauration d’une domination de la parole sous couvert de pédagogie. Le caractère absurde de la situation fait réfléchir le spectateur au dévoiement d’un système, l’amène à se poser des questions fondamentales philosophiques sur la pédagogie ou plus largement encore les relations sociales. L’art vivant du spectacle nous interroge en fait sur… la négation du temps: la mort. Cette oeuvre d’art correspond aussi à  la transposition d’un espace spécifique (celui de la leçon particulière) en un espace public (la relation de l’adulte savant face à la jeunesse en situation d’apprentissage).

          Enfin en Architecture avec les « basiliques »  (le terme latin signifie « salle de réunion »)  ou autres lieux de réunion, qu’il datent d’aujourd’hui ou d’hier comme le palais Bourbon, des espaces suscitent les prises de parole pour permettre l’échange verbal… comme les forums sur Internet, lieux virtuels sans âme qui n’ont plus grand chose d’artistique du fait qu’ils  autorisent un flot de parole anarchique et qu’ils sont désincarnés par l’emploi des pseudonymes, qui font des locuteurs des individus  fictifs. Mais revenons aux séances du mercredi au palais Bourbon, qui  nous montrent nos « tribuns de la plèbe » applaudis ou hués par leurs camarades… faisant en direct des effets de parole et de manches… construisant la politique moderne et dirigeant ici ou là, le  peuple français, au gré des « questions » traitées à l’ordre du jour. L’Etat s’y met en scène dans un décor solennel qui restitue la Curie romaine.

          En conclusion de cette réflexion, on peut donc dire que les Arts mettent en scène la parole, dans l’espace et dans le temps, en présentant la personne du locuteur dans les postures symboliques de la communication verbale, telles que les avait codifiées les Anciens (voir l’oeuvre de Bulwer sur le sujet) mais aussi en créant des lieux qui magnifient la parole. L’artiste montre que le locuteur offre le premier  spectacle, grâce à ses qualités personnelles pour converser avec les interlocuteurs.  L’oeuvre artistique  montre l’orateur dans  des postures symboliques de son humanité. L’artiste construit des arènes de combats verbaux, des auditoriums ou des salles de spectacle. L’artiste tantôt exalte les qualités de l’être humain et tantôt dénonce ses défauts en posant des questions philosophiques et éthiques  fondamentales. L’Art réinvente donc le discours tenu pour  lui donner un nouvel impact.

b) Comment Art nous montre l’homme politique? (thématique 3)

c) Comment l’Art fait correspondre le mythe du héros aux aspirations de son temps? (thématique 1)

d) Comment l’Art  est toujours créatif  même quand il réutilise « de l’ancien« ? (thématique 3)

– Voici une série de liens à visiter sur des points qui concernent ces problématiques :

a) http://www.mediterranees.net/page_de_liens.html

b) L’excellent article concernant LA RHETORIQUE sur Wikipedia.

c) Le site de Centre Images pour l’analyse filmique.

– Des oeuvres d’art à étudier:

1. Art oratoire:

– La biographie de Cicéron sur Wikipedia

– Un groupement  de textes de Cicéron sur le site Méditerranées.net,

– La définition de la rhétorique sur le site Les études littéraires,

– des articles du dictionnaire de rhétorique de G. Molinié,

Le Gorgias de Platon, dans lequel Socrate déjà se moquait des sophistes subordonnant la pensée à la rhétorique au détriment de l’action juste.

2. En Peinture:

– Le tableau de Cesare Maccari qui montre Cicéron qui dénonce la conjuration de Catilina,  

3. Sculpture:

4. En architecture:

Publicités

A propos des polygrapheurs

"Linguisticopenseurs artisticoécrivaillons"!
Cet article, publié dans H.D.A., Latin TERTIUM ANNUM, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Problématiques en Histoire des Arts à propos du téléfilm intitulé: L’affaire Sextus (2012)

  1. Réponse pour le Professeur S. Feye. Pardon mais « le système » avait placé votre commentaire en « indésirable »!! Il ne parle pas latin, bien sûr! Je vous remercie infiniment pour votre regard positif sur notre travail. J’irai volontiers lire régulièrement votre site. Si j’ai bien compris vous représentez une école privée. Recevez donc le salut amical d’un professeur d’école publique. SALVE!

  2. Chère collègue,
    Que vous ayez pris la peine de parcourir ce blog et que vous lui ayez trouvé des qualités, voici qui me touche vraiment.
    Je vous prie de me pardonner pour avoir ôté les vidéos de Youtube (On peut facilement les retrouver avec les références précises que j’ai laissées en ajoutant une description du contenu) mais j’ai bien expliqué en classe que les vidéos associées, placées par Youtube en vignettes à la fin des films, sont soumis aux changements et qu’on ne peut pas les sélectionner définitivement. Or ils peuvent aboutir à montrer des images choquantes aux visiteurs de ce blog dont certains sont très jeunes… Le risque me paraît encore multiplié par la discipline artistique que vous avez choisie (le Happening). Il me semblait avoir bien dit en classe que je ne mettrai aucune vidéo sur ce blog… Surtout au moment même où je réfléchis à l’épineuse question des droits d’auteur.
    Le message constitué par votre choix d’oeuvres est très clair aussi! Il est à la fois humoristique et critique à mon égard puisque, du fait de mon tempérament impulsif, je transforme certains cours, si j’ai bien compris, en séances de ce genre… Il faut savoir entendre les critiques et je ne suis pas vexée. Vous soufflez le chaud et le froid dans le même commentaire!
    Petite précision: j’ai écouté les deux vidéos entièrement et j’ai donc entendu hurler pendant 9 minutes 53… Le pensum m’a paru mérité puisqu’il semble que vous vouliez me l’imposer.Voilà mes petits élèves bien « vengés » par l’humour de leur maman!
    Très cordialement,
    Mme Hinsinger

  3. fadhlaoui dit :

    Bonsoir,
    je viens de découvrir votre blog de travail pour l’Histoire des Arts et je l’ai trouvé riche et documenté.
    Vos choix d’ œuvres sont très judicieux , rattachés au monde contemporain.
    J’ai pu profiter du lien sur l’analyse filmique qui me sera bien utile pour le niveau 4° et 3° en Arts Plastiques

    Voici quelques exemples de happening dans l’Art Contemporain:
    [Ici une vidéo Youtube montre un homme et une femme pendant une séance de Happening, qui hurlent ensemble en se regardant sur un mode récurrent, pendant 15 minutes. Cette vidéo provient de la RTBF; Lièges Février 1978]
    Voici ici une interprétation par Camille d’une oeuvre vocale de la plasticienne « performeuse » Sophie Calle:
    [Ici la vidéo de Youtube montre cet exercice d’utilisation de la voix entre sons expectorés, frappes de la cage thoracique et phrases répétées dont la principale est « Prenez soin de vous ».]
    Bonne continuation pour votre blog passionnant !!

    Cordialement,
    madame Fadhlaoui

  4. Vobis congratulor. Multa enim perpulchra sunt. Pergite sic!
    SCHOLA NOVA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s