Article 3 pour les latinistes de cinquième, le VOCATIF (2012):

Dans un nouvel exemple, voici le cas VOCATIF. Il sert à interpeller, apostropher quelqu’un. La fonction n’existe pas en français où nous préférons parler d’apposition au sujet sous-entendu. Le cas VOCATIF sert donc à appeler (VOCARE) quelqu’un :

Publicités

A propos des polygrapheurs

"Linguisticopenseurs artisticoécrivaillons"!
Cet article, publié dans Latin PRIMUM ANNUM, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s