H.D.A. (2012): Gloria Friedman, artiste… « sidérante » :

Histoire des Arts:

Autrefois sur le site de la Monnaie de Paris nous pouvions découvrir des artistes contemporains et leurs créations mais le site n’est plus que mercantile avant tout. Il reste la PARTIE PATRIMONIALE du site de la MONNAIE DE PARIS.

En 2012 j’avais découvert des « conserves de terres » et une artiste contemporaine:  tumblr_m3p53zAVxa1ruxvvdo1_500

Terres d’asile de Gloria Friedmann en vente sur le Rob’s Pruitt Flea Market

Lors du Flea Market, Gloria Friedmann met en vente ses pots Terres d’asile. Ces amas de terre récoltés de part le monde nous rappellent à notre conscience humaine universelle.

Cette artiste plasticienne, engagée et militante écologiste, aborde dans son travail grâce à différents médiums le rapport au monde à travers la culture et la nature humaine. Reconnue internationalement, elle a exposé entre autres à la Biennale de Moscou, au Centre Georges Pompidou, au Consortium de Dijon et à la Conciergerie à Paris.

Née en 1950 à Kronach, elle vit et travaille à Paris.

Personnellement, je trouve cette idée merveilleuse. Le fait de considérer qu’une terre dasile vaille la peine d’être conservée (et vendue) comme une oeuvre d’art doit en fait nous rappeler ce qu’est une terre d’asile! C’est un appel à se montrer plus humain. Cet engagement est respectable mais pas à la portée de tous…

Les coordonnées géographiques sont l’authentification de ce coin de la Terre où l’artiste s’est sentie reçue, peut-être protégée…

J’espère qu’un texte accompagne chaque conserve  de ce terreau d’Humanisme… Et je ne suis pas certaine que mon jardin personnel puisse jamais fournir matière à créer à cette artiste de l’espace car la vie moderne m’a rendue trop égoïste et méfiante envers mon prochain.

En outre… ce sont souvent les créations des artistes plasticiens qui interpellent le commun des mortels sur la nature même de l’oeuvre d’art… Tout le monde ne voit pas dans ces « conserves de terres » la même valeur conceptuelle et certains en sont encore à chercher ce qui fait d’une création une oeuvre d’art.

Est-ce la reconnaissance par un autre intellect? Est-ce le fait que cette création ait une valeur économique ou morale ou…???? Toutes les photographies sont-elles des oeuvres d’art? Sommes-nous tous artistes?

Il s’agit ici d’un noeud de réflexions… vrai noeud gordien  qui attend son Alexandre.

[Béroniki… dubitative.]

Publicités

A propos des polygrapheurs

"Linguisticopenseurs artisticoécrivaillons"!
Cet article, publié dans H.D.A., est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s