Présentation de la plaidoirie de Cicéron dans le téléfilm L’affaire Sextus (2012) : étude de la scène de l’exorde.

Dans le téléfilm les deux avocats se livrent un véritable combat oral dont voici la teneur:

I)Le réquisitoire d’Erucius:
1.Exorde: « Honorables juges, examinons les faits, les faits qui très simplement mènent à la vérité. »  2. L’énoncé des faits: « Sextus Roscius a tué son père. Nous avons entendu ses cousins témoigner de son état d’esprit au cours des jours qui ont précédé le meurtre, des mots qu’il a prononcés , de la crainte qu’ils en ont conçue. »
3. L’argumentation: »Nous savons qu’il n’a jamais été le fils préféré. Nous savons qu’il avait perdu l’amour de son père. Et nous savons aussi qu’il avait perdu les fermes de son père. »
4.Le fait nouveau: « Et nous avons tous été témoins, ici, dans cette enceinte, de ses accès de colère incontrôlables, preuves de la fureur d’un assassin.
5. Le résumé: « En conclusion, Honorables juges: toutes les preuves nous mènent au même homme » (Il le montre).
6. Actio: « Justice, c’est tout ce que nous demandons. Justice pour un noble vieillard exécuté bien avant son heure. Justice pour un père sans défense assassiné par son propre fils, cet homme-là, cet homme-là à qui le titre d’homme ne peut plus s’appliquer. »
7.Péroraison: « Regardez-le bien. Regardez-le. Regardez-le. Au nom de l’humanité, que ce criminel, ce monstre impénitent subisse votre justice! » (Il salue les juges, le poing sur le coeur sous les vivats. )

II)La plaidoirie de Cicéron:
1) Exorde: « De quoi est-il question ici? De meurtre? Non. De terres? Non. D’honneur, qualité que certains n’auront jamais quel que soit le prix qu’ils paient. . »
2) Narratio: « Chrysogonus a volé des terres et veut que le propriétaire soit tué.
Magnus, son homme de main, prospère, grâce à ce crime et Capiton est riche de trois fermes de plus en prenant l’apparence d’un homme honorable mais en trahissant la confiance que toute une ville avait mise en lui. »
3) Démonstration (avec une pointe de xénophobie à l’égard des « concurrents héréditaires », les Grecs) : « CUI BONO? » (Vue sur la foule qui murmure. C. se tourne vers les sénateurs:)
« Honorables juges, résistez à cette corruption nous en tirerons tous un bénéfice.
exercée par Chrysogonus et nous en tirerons tous bénéfice!
Dans quelle Rome avons-nous envie de vivre?
Une ville où un ancien esclave, un Grec, peut prendre ce qui lui fait envie, dérober à l’homme qu’il a choisi ses biens les plus précieux.
Il lui a déjà dérobé son patrimoine mais à présent, il demande sa mort.
4) Le fait nouveau (avec des répétitions pour scander les idées): Et ensuite va-t-il s’en contenter? Non! Il voudra la maison d’un autre homme. Il voudra sa mort aussi pour pouvoir garder sa terre et ensuite un autre et encore un autre.
Davantage de terre, davantage de morts, davantage d’or.
5)La mise en commun des intérêts (ceux de l’accusé, ceux du peuple, ceux de Fabius le Président,  ceux du tribunal) :  » Serez-vous en sécurité (à la foule représentée par une mère) Et vous? (au président)
Et vous (aux jurés)? En hommes avisés vous allez bien peser tout cela. »
6) Péroraison (reprise de l’idée précédente « avec sublimation » par l’appel à « la fibre citoyenne » des auditeurs, leur recherche civique de l’intérêt de l’Etat, donc « en faisant vibrer la corde » du civisme ): Tandis que vous le ferez, je vous en supplie, prenez bien garde aux conséquences. Pour l’homme qui est là, bien sûr mais aussi pour vous-même. Et plus encore que pour vous-mêmes, pour Rome. (Un plan large et panoramique sur la foulepuis dans le silence qui s’est établi, sur Cécilia, qui enfin sourit et commence à applaudir.)

[Il n’y a pas de NARRATIO, étape n°2, dans la plaidoirie d’Erucius du téléfilm. Voilà pourquoi vous lisez plus haut: 1,3,4…!!!]

La péroraison dans la formulation choisie par les auteurs du téléfilm forme une PERIODE, c’est à dire en stylistique: une phrase complexe caractérisée par l’agencement harmonieux de ses propositions (…) et le développement logique de la pensée«  (MOUNIN 1974) , comme on peut le lire dans le Trésor de la langue française Informatisée T.L.F.I., avec ses: : protase, antapodose, apodose, clausule  (On peut aller lire les définitions de ces étapes de la PERIODE sur Wikipedia). Que la clausule soit constituée du nom « Rome » est on ne peut mieux choisi pour exprimer la fierté nationale de l’avocat orateur.

Voici des captures d’écran de cette scène, des PHOTOGRAMMES  de cette étape de la plaidoirie, qui se situe avant  le commentaire des historiens qui ont analysé les faits aux alentours des 40ème à 42ème  minutes du téléfilm.

Admirons surtout l’art de PAUL RHYS, l’acteur qui incarne Cicéron, qui le fait si bien revivre, qui le rend présent parmi nous tout au long du film.

Dans ce diaporama, l’expression « gros plan sur » est impropre car il est plus correct de dire « plan serré sur ». La caméra se trouvant alors en plan moyen aussi bien de face  sur Penny Downie (Cecilia Metella) que latéralement sur Anthony Byrne (Magnus)  et Andrew Greenough (Capiton).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

A propos des polygrapheurs

"Linguisticopenseurs artisticoécrivaillons"!
Cet article, publié dans En 3ème, H.D.A., Latin TERTIUM ANNUM, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Présentation de la plaidoirie de Cicéron dans le téléfilm L’affaire Sextus (2012) : étude de la scène de l’exorde.

  1. Euh… Non! Ici la phrase signifie « la crainte de son état d’esprit qu’ils ont conçue »; le pronom « en » est un pronom personnel qui remplace le complément circonstanciel de cause. Ici le COD est « la crainte » donc l’accord est avec ce mot féminin et non son C.C.C. « [au sujet ] de son état d’esprit ».
    Voici la règle :
    Attention! Quand, en plus de -en -, la phrase contient un COD comme dans cette phrase:

    Ce livre est une mine d’or, je ne te dis pas les enseignements que j’en ai tirés

    -En- n’est pas COD donc la règle de l’accord invariable ne s’applique pas, le COD étant -que- mis à la place de ‘les enseignements’.
    (règle copiée collée à partir de ce site:
    http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-27694.php).
    Mais c’est super gentil d’avoir pris la peine de placer un commentaire qui prouve que vous avez réfléchi… Même si c’était pour prendre en faute un pauvre prof. plein d’envie d’être utile (moi en l’occurrence)!
    N’hésitez pas à revenir. Bonne continuation!

  2. KUYIOU ELIAN dit :

    Faute c’est « conçu » dans « Exorde » car « en » est un pronom adverbial.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s