Programmes 2016 (L.C.A. PRIMUM ANNUM), 4ème série de cours: Le peuplement de Rome et les rois étrusques

_______Toujours dans la partie  Les temps héroïques : les fondements de l’identité romaine nous allons lire cet extrait de Lucius Ampellius,un auteur qui vécut probablement au 2ème ou au 3ème siècle ap. J.-C.(?). Dans son oeuvre: Le Liber memorialis (Aide-mémoire), un opuscule scolaire  écrit à la fin du règne de Marc-Aurèle (161-180) ou plus tard (?), à Césarée de Maurétanie. Il parle au jeune  Macrin, son élève (?) de cosmographie, de géographie, de mythographie… Cet extrait nous fournit la liste des rois de Rome et des exemples de moralité antique.

_______Selon la méthode adoptée, nous distribuons un texte bilingue avec quelques passages en italien, pour habituer nos élèves à remarquer les radicaux communs et se familiariser avec lexique qu’ils doivent acquérir au cours de l’année.

17] REGES {ET DVCES} ROMANORVM. Romulus qui urbem condidit. Numa Pompilius qui sacra constituit. Tullus Hostilius qui Albam diruit. Ancus Marcius qui leges plurimas tulit et Ostiam coloniam constituit. Priscus Tarquinius qui insignibus magistratus adornauit. Seruius Tullius qui primum censum egit. Tarquinius Superbus qui ob nimiam superbiam regno pulsus est.

18] CLARISSIMI DVCES ROMANORVM. Brutus qui pro libertate publica liberos suos interfecit. Valerius Publicola qui propter eamdem libertatem aduersus Tarquinios bellum exercuit; idem ius libertatis dando populum ampliauit. Mallius Torquatus qui ad confirmandam castrorum disciplinam filium suum interfecit. Quinctius Cincinnatus item Serranus cui aranti dictatura delata est. Camillus qui Senonum gente deleta Gallorum incensam ab eis urbem restituit. Fabi duo quorum alter una pugna Etruscos Samnitas Umbros Gallosque subegit, libertinos e tribubus repurgauit, ideoque Maximus cognominatus; alter Fabius Hannibalem mora fregit ex quo Cunctator est cognominatus. Papirius Cursor: hic Samnites qui Romanos sub iugum pugnando miserant uictos ignominia pari adfecit et a uelocitate Cursor est appellatus. Curius cum in foco rapas torreret, legatis Samnitum aurum offerentibus ‘malo’ inquit ‘in fictilibus meis esse et aurum habentibus imperare.’ Fabricius Luscinus qui Cornelium Rufinum consularem uirum senatu amouit luxuriae et auaritiae damnatum, quod decem pondo argenti possideret. Claudius Marcellus qui Hannibalem primus in Campania proelio uicit; idemque docuit in bello quomodo equites sine fuga cederent. Scipiones duo; quorum alter prior Africanus qui Hannibalem et in eo Africam debellauit; alter Scipio minor Numantinus qui Carthaginem et Numantiam diruendo et in hac Africam in illa Hispaniam fregit.

[17] XVII. Rois et chefs des Romains. Romulus, qui fonda la ville; Numa Pompilius, qui institua la religion; Tullus Hostilius, qui détruisit Albe; Ancus Martius, qui créa beaucoup de lois et fonda la colonie d’Ostie; Servius Tullius, qui établit l’institution du cens; Tarquin l’Ancien, qui orna d’insignes les magistrats; Tarquin le Superbe, que son excessif orgueil fit chasser de son royaume.

[18] XVIII. Chefs les plus célèbres des Romains. Brutus, qui fit conduire ses fils au supplice pour la liberté publique; Valerius Publicola, qui combattit contre les Tarquins en faveur de cette même liberté, et qui, en la proclamant authentiquement, accrut le peuple romain; Manlius Torquatus, qui, pour affermir la discipline militaire sacrifia son propre fils; Quintius Cincinnatus, autrement Serranus, qu’on alla prendre à la charrue pour l’élever à la dictature; Camille, qui, après avoir détruit les Gaulois Sénonais, rétablit la ville, incendiée par eux; les deux Fabius, dont l’un vainquit dans un seul combat les Étrusques, les Samnites, les Ombres, les Gaulois, et purgea des affranchis les tribus, ce qui lui valut le surnom de très Grand; l’autre perdit Annibal par ses délais, et reçut à ce sujet le surnom de Temporisateur. Papirius Cursor : celui-ci, après avoir vaincu les Samnites, les fit passer sous le joug, comme ils y avaient eux-mêmes fait passer les Romains; il fut surnommé Cursor, à cause de la rapidité de sa marche. Curius, qui, tandis qu’il faisait cuire des raves à son foyer, répondit à ceux qui tâchaient de le séduire par leurs offres: « J’aime mieux manger dans mes vases de terre, et commander à ceux qui ont de l’or. » Fabricius Luscinus, qui exclut du sénat Cornelius Rufinus personnage consulaire, comme coupable de luxe et d’avarice, parce qu’il possédait dix livres pesant de vaisselle d’argent; Claudius Marcellus, qui, le premier, vainquit Annibal dans un combat qu’il lui livra en Campanie, et qui enseigna comment, devant l’ennemi, la cavalerie pouvait se replier sans fuir; les deux Scipion, dont le premier, l’Africain, vainquit Annibal et en lui l’Afrique; le second, le Numantin, en détruisant Carthage et Numance, ruina dans l’une l’Afrique, et dans l’autre l’Espagne. 

Mots-clés, « notions cardinales » :
Mythe et histoire, légende, fabula ; Héros fondateurs, Troie, Rome ; Pius, pietas, Penates, fides, patria

Publicités

A propos des polygrapheurs

"Linguisticopenseurs artisticoécrivaillons"!
Cet article, publié dans Latin PRIMUM ANNUM, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s